Quantcast
peoplepill id: wladimir-granoff
WG
1 views today
1 views this week
Wladimir Granoff

Wladimir Granoff

Franch psychiatrist, psychoanalyst
Wladimir Granoff
The basics

Quick Facts

Intro Franch psychiatrist, psychoanalyst
Was Psychiatrist Psychoanalyst
From France
Type Healthcare
Gender male
Birth 7 September 1924, Strasbourg, France
Death 2 February 2000, Neuilly-sur-Seine, France (aged 75 years)
Star sign Virgo
Peoplepill ID wladimir-granoff
The details (from wikipedia)

Biography

Wladimir Alexandre Granoff est un psychiatre et psychanalyste français, né le à Strasbourg et mort le à Neuilly-sur-Seine. Il était fondateur et curateur du musée Bugatti à Prescott.

Biographie

Wladimir Granoff est enfant unique d'une famille appartenant à l'intelligentsia russe d'Odessa, qui s'était réfugiée en Alsace en 1919, après la révolution de 1917. Son père Alexandre est Privat Dozent à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg, il fait partie de la première Douma. en 1917. Wladimir Granoff commence ses études à Strasbourg, puis les poursuit à Nîmes, où sa famille, d'origine juive, s'est réfugiée pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est à Nîmes qu'il découvre la psychanalyse, en lisant Freud à la bibliothèque. Il apprend dans son enfance le français, le russe, l'allemand et l'anglais, qu'il parle et écrit couramment. Après la guerre, il fait ses études de médecine à Lyon et Paris, et se spécialise en psychiatrie. Il réalise une analyse avec Marc Schlumberger, dans le cadre de la Société psychanalytique de Paris, fait un contrôle collectif avec Maurice Bouvet puis Jacques Lacan et un contrôle individuel avec Francis Pasche. Wladimir n'a jamais été l'analysé de Lacan, mais il a toujours considéré qu'il lui devait beaucoup sur le plan analytique, même après leur rupture.

Rôle dans l'histoire du mouvement psychanalytique

En 1953, avec Serge Leclaire et François Perrier, Wladimir Granoff mène « la révolte des élèves de l'Institut psychanalytique ». Leur « Troïka » rejoint la Société française de psychanalyse d'obédience lacanienne et anime des séminaires de clinique psychanalytique, tout en s'efforçant - en vain - d'obtenir la reconnaissance de la SFP par l'Association psychanalytique internationale. En 1964, alors qu'il « sent l'échec venir et l'impossibilité de faire admettre Lacan par l'API, et se sentant lui-même trahi par celui-ci, il contribua à la fondation de l'Association psychanalytique de France » qui s'empresse de demander son affiliation à l'Association psychanalytique internationale. Granoff est resté à titre personnel, membre de l'API durant toute sa carrière.

Cette deuxième scission, qui se déroula dans une atmosphère très tendue, dans laquelle Lacan développa même des sentiments quasi paranoïaques à l'égard de Granoff (cf. Lacan, Ferenczi et Freud, p. 25-27), marqua une séparation définitive des deux hommes. Granoff renonça à toute participation aux institutions, y compris la participation aux congrès de l'API. Il revint sur cette période dans son séminaire public Filiations : l'avenir du complexe d’Œdipe , en 1973-1974, publié en 1975.

Introduction à l’œuvre de Sandor Ferenczi

Wladimir Granoff est un des introducteurs de Ferenczi en France, en particulier par sa conférence donnée en 1958, intitulée « Ferenczi : faux problème ou vrai malentendu », publiée par La psychanalyse n°6, PUF, 1961.

Postérité

Le fonds Wladimir Granoff a été légué à la Bibliothèque Nationale de France en 2018.

Publications

  • Le désir d'analyse : textes clinique (préf. Martine Bacherich), Paris, Flammarion, coll. « Champs », .
  • (en) Lacan, Ferenczi et Freud, Paris, Gallimard, coll. « Connaissance de l'inconscient - Tracés », .
  • (en) Filiations : l'avenir du complexe d'Œdipe, Paris, Gallimard, coll. « Tel », .
  • Le désir et le féminin, Paris, Flammarion, coll. « Champs », .
  • avec Jean-Michel Rey et Sigmund Freud, La transmission de pensée : traduction et lecture de "Psychanalyse et télépathie" de Sigmund Freud, Paris, Aubier, coll. « Psychanalyse », .
  • La pensée et le féminin, Paris, Flammarion, coll. « Champs », .

Voir aussi

Bibliographie

  • Jacques Sédat, « Granoff, Wladimir Alexandre », p. 696-697, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 1. A/L. Calmann-Lévy, 2002, . Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Hector Yankelevich, « Granoff Wladimir (1924-2000) », Encyclopædia Universalis, , consulté le . Document utilisé pour la rédaction de l’article
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 24 Jun 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
http://www.universalis-edu.com./encyclopedie/wladimir-granoff
http://viaf.org/viaf/93174262
http://isni.org/isni/0000000122830142
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12316516c
http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12316516c
http://www.idref.fr/032063520
http://id.loc.gov/authorities/n83193920
http://d-nb.info/gnd/132622173
http://data.bibliotheken.nl/id/thes/p070090645
http://www.worldcat.org/identities/lccn-n83-193920
https://melaniegribinski.com/wladimir-granoff
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes