Quantcast
peoplepill id: tsehaytu-beraki
TB
6 views today
57 views this week
Tsèhaytu Bèraki

Tsèhaytu Bèraki

Ethiopian singer
Tsèhaytu Bèraki
The basics

Quick Facts

Intro Ethiopian singer
Is Singer
From Ethiopia
Type Music
Gender female
Birth 1939
Age 82 years
The details (from wikipedia)

Biography

Tsèhaytu Bèraki, née en 1939 à Quatit, alors en Afrique orientale italienne, aujourd'hui en Érythrée, est une chanteuse érythréenne.

Biographie

Elle commence à apprendre à 8 ans à jouer du krar, un instrument traditionnel de musique, à cinq cordes, proche de la lyre, et maîtrise parfaitement l'instrument à 11 ans. Bravant l'interdiction familiale, elle anime pendant des années un bar d'Asmara, y jouant treize heures par jour. Les musiciens de passage l'écoutent et l'invitent souvent à jouer avec eux. Enfin, au début des années 1970, un producteur, Tewelde Redda, l'emmène jusqu'à Addis-Abeba pour enregistrer. Elle crée une dizaine de disques pour le label Philips, devient une star en Éthiopie et Érythrée, et passe régulièrement à la télévision. Mais les guerres civiles éclatent à partir du milieu de cette décennie 1970, notamment une guerre pour l'indépendance de l'Érythrée. Elle s'engage au côté du Front de libération de l'Érythrée,s'opposant à la junte militaire éthiopienne dirigée par Mengistu Haile Mariam. Elle troque ses chansons d'amour contre des chansons de lutte, et se produit sur le front armé, puis s'installe une dizaine d'années au Soudan, avant de quitter la région et de gagner les Pays-Bas, en 1988.

En 2004, elle enregistre un double CD, Selam, produit par un groupe punk hollandais, The Ex, et regroupant l'essentiel de son œuvre, de ses premières compositions aux plus récentes.

Références

Voir aussi

Bibliographie

  • Véronique Mortaigne, « L’Éthiopie et l’Érythrée, deux frères ennemis côte à côte à Africolor », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Bouziane Daoudi, « Saint-Nazaire fait escales en Érythrée », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Patrick Labesse, « Musiques rares dans le port de Saint-Nazaire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Élisabeth Stoudmann, « Beraki, Tsehaytu [Quatit, Ethipie, auj. Érythrée 1939] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, , p. 490.

Webographie

  • Portail de l’Érythrée Portail de l’Érythrée
  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail des femmes et du féminisme Portail des femmes et du féminisme
The contents of this page are sourced from Wikipedia article. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes