Quantcast
peoplepill id: thierry-girard
TG
1 views today
14 views this week
Thierry Girard

Thierry Girard

French photographer
Thierry Girard
The basics

Quick Facts

Intro French photographer
Is Photographer
From France
Type Arts
Gender male
Birth 19 June 1951, Nantes, France
Age 70 years
Star sign Gemini
Education
Sciences Po
Awards
Niépce Prize  
The details (from wikipedia)

Biography

Thierry Girard (né le (68 ans) à Nantes) est un photographe français originaire de l'ouest de la France, dont l'œuvre exigeante se développe avec constance depuis la fin des années 1970. Il construit son travail à partir de la question de l'itinéraire et du parcours, poursuivant une réflexion sur la représentation artistique des paysages urbains et périurbains.

Il choisit des itinéraires qui ont une histoire, une référence littéraire, artistique, culturelle. Il a ainsi travaillé sur les Ardennes de Rimbaud, effectué un tour de la Méditerranée sur les traces d'Ulysse, suivi le parcours des cinquante-trois stations du Tōkaidō d'Hiroshige au Japon ou parcouru la Chine, lors de trois voyages au pays du réel, en suivant la grande diagonale du Nord-Est au Sud-Ouest empruntée par la mission archéologique de Victor Segalen en 1913-1914.

En 1984, son travail est récompensé par l'attribution du prix Niépce, qui couronne un début de carrière prometteur et qui lui vaudra d'exposer dans l'ancien Palais de Tokyo, à l'époque où Robert Delpire y présentait les expositions du Centre national de la photographie.

Biographie

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1974, Thierry Girard quitte la voie toute tracée qui s'ouvrait devant lui après l'obtention de son diplôme pour emprunter des chemins de traverse.

Il commence à photographier, à partir de 1976, après avoir notamment découvert le travail photographique de Robert Frank. Il part alors en Angleterre se confronter avec l'East End de Londres.

Au début des années 1980, il s'efforce de mettre en place les codes esthétiques d'une photographie très influencée par les américains Walker Evans, ou Lee Friedlander, à mi-chemin entre le style documentaire et une vision plus personnelle, qui traduit sa propre interprétation du monde. Il photographie beaucoup dans le Nord de la France. Cette époque a été importante sur le plan de l'apprentissage de l'image, et lui a permis de concevoir une méthode de travail sur laquelle il va appuyer son œuvre à partir de Frontières (1984-1985). C'est aussi la période où il obtient ses premières commandes, dont l'une à Zuydcoote lui permet de publier son premier livre, Far-Westhoek en 1982.

Après avoir commencé par la photographie de reportage, en noir et blanc et au Leica, dans la grande tradition du photojournalisme et de la street photography, Thierry Girard abandonne au milieu des années 1980 cette approche « documentaire » pour s'intéresser davantage au paysage. Il abandonne progressivement le 24 x 36 mm (petit format) et son Leica pour travailler, toujours en noir et blanc, en moyen format (6 x 6 cm, 6 x 7cm).

Vers le milieu des années 1990, la couleur commence à apparaître dans son œuvre.

Il entreprend alors une exploration du paysage, parfois à pied (au cours de marches photographiques qui accentuent le côté poétique de son travail), mais le plus souvent en construisant des itinéraires, dont le fil conducteur peut être géographique, mais également faire référence à des prétextes littéraires ou artistiques : Jaillissement & Dissolution, un voyage le long du Danube de Claudio Magris, La Route du Tōkaidō, au Japon en référence à Hiroshige ou La Grande Diagonale en Chine sur les traces de Victor Segalen).

Ces itinéraires sont autant de prétextes à une quête intérieure, à la recherche de « signes » qu'il va capter dans une interprétation très personnelle de l'espace. D'un projet à l'autre, il y a toujours une évolution, une remise en question, une prise de risques. Sa vision s'est peu à peu dépouillée au point de devenir, au début des années 1990, très minimaliste et de traduire une poétique de l'espace nourrie par les notions de limite, de seuil, de franchissement. Cela deviendra une constante dans son travail, constante qu'il saura renouveler dans ses projets de la fin de la décennie et des années 2000 au Japon, en Chine, et, en 2010-2011, en Inde par l'introduction de la couleur, le retour à un paysage plus urbain et contemporain, et la réintroduction de l'élément humain.

C'est au Japon, en réalisant son projet sur La Route du Tôkaidô que Thierry Girard retrouve le fil perdu de la street photography, renouant par là-même avec ce qui avait fondé son rapport au monde à travers la photographie, trouvant un équilibre entre un travail strict sur le paysage et des « situations » (y compris les portraits) qu'il souhaitait réinstaller à part entière dans sa photographie. « Situations urbaines », c’est peut-être le terme le plus approprié pour cerner le rapport de Thierry Girard à la street photography. Ces concepts, qu'il continue d'utiliser dans sa photographie actuelle (où la question du portrait devient par ailleurs de plus en plus prégnante), le ramènent vers une photographie plus documentaire, où le regard se fait plus intellectuel, plus analytique, plus distancié. Il en résulte malgré tout des images parfois énigmatiques, qu'il relie entre elles par ce fil conducteur/prétexte de l'itinéraire.

En août 2011, il retourne au Japon, à l'invitation de l'Institut français de Tokyo, pour photographier les paysages dévastés dans le Tōhoku et réaliser des portraits des survivants six mois après la triple catastrophe (tremblement de terre, tsunami et accident nucléaire) qui a frappé le nord du Japon le . Avec une approche à la fois empathique et distanciée, sans pour autant négliger un certain nombre de vues incontournables qui montrent l'extrême violence du phénomène, Thierry Girard réinscrit le paysage de la catastrophe dans une vision plus large du paysage du Japon. Une exposition de ce travail, intitulée Après le fracas et le silence est présentée dès le mois de novembre à Fukuoka et à Tokyo. Il retourne au nord du Japon en novembre 2012 pour photographier plus précisément la ville de Kamaishi qui a été très touchée par le tsunami de 2011. Ce travail est présenté en mars 2013 au musée Gassendi à Digne-les-Bains, ville jumelée avec Kamaishi.

En 2011, une résidence d'artiste à Thouars (Deux-Sèvres) lui permet de renouveler son vocabulaire esthétique à travers le projet intitulé « Arcadia revisitée. » Ce travail singulier l'amène à questionner et reconsidérer certaines approches de la photographie de paysage. Son travail le plus récent, « Un Printemps à Surgères », réalisé en 2013, en est le prolongement.

Thierry Girard retourne en 2015 au Japon pour travailler sur une ligne de train dans le Kyushu et sur une ligne de métro à Tokyo, tout en terminant une résidence d’artiste dans les Ardennes à l'invitation du musée de la Chasse et de la Nature à Paris. Ce dernier travail, intitulé « Salle des fêtes », a fait l’objet, à l'automne 2016, d'une exposition au musée de l'Ardenne à Charleville-Mézières.

À l'automne 2015, il entame un travail sur les paysages traversés à l'automne 1944, après la libération de Paris, par la 2 division blindée du général Leclerc, tout au long du parcours de la campagne victorieuse de celle-ci à travers l'est de la France à la fin de la Seconde Guerre mondiale, jusqu'à la libération de Strasbourg, le . Ce travail est exposé à l'automne 2016 dans la salle Konrad Adenauer du Mémorial Charles-de-Gaulle, à Colombey-les-Deux-Églises sous le titre Une campagne victorieuse.

En 2017, il commence un long projet Retour vers le Nord, qui l'amène à se retourner sur son propre parcours, trente-cinq ans après les photographies qu'il avait prises entre 1977 et 1985 dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Une première étape de ce nouveau travail est exposée en 2018 au Centre historique minier de Lewarde. À l'issue d'une seconde résidence d'artiste effectuée en 2018-2019, il présente la synthèse de ses deux résidences sur le bassin minier ainsi qu'une large sélection de photographies en noir et blanc prises dans les années 1980, à la Maison de l'Ingénieur de la Cité des Électriciens à Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais). À cette occasion est publié aux éditions Light Motiv le livre Le Monde d'après.

En janvier 2019, il publie aux Éditions Loco, sous le titre Paysage Temps - 20 ans d'observation d'une ruralité française, la synthèse de 20 ans d'observatoire photographique du paysage sur le territoire du parc naturel régional des Vosges du Nord, un travail de commande entrepris en février 1997 (avec une interruption de trois années entre 2006 et 2009), qui regroupe des photographies choisies — au-delà de leur caractère documentaire — pour leur valeur esthétique, l'ensemble, comme le souligne Raphaële Bertho, dans le texte Entre l'attestation du paraître et la possibilité de l'être publié dans le livre, faisant œuvre au même titre que les autres projets personnels du photographe.

En mai 2019, dans le cadre de la commémoration officielle du centenaire de la disparition de Victor Segalen, Thierry Girard présente le travail qu'il a effectué en Chine en suivant La Grande Diagonale sur les traces de Segalen, au musée des Beaux-Arts de Brest et au festival Photos en Poésie de Landivisiau.

En juin 2019, il présente à Iași en Roumanie un travail intitulé « Iași, dérives urbaines » qu'il a réalisé dans le cadre de la saison franco-roumaine organisée par l'Institut français.

À propos de son travail

À propos de son travail, il écrit, dans la présentation qu'il fait de lui sur son blog :

« Mon travail photographique peut se définir ainsi : une expérience de la traversée du monde qui s’articule en une sorte de tension dialectique entre le déplacement géographique et le voyage intérieur. »

Thierry Girard est représenté en France par la galerie Agathe Gaillard. Sa galeriste, Agathe Gaillard avait dit à propos de ses photos :

«  Il photographie le paysage tel qu'il se présente, tel que nous le faisons en y vivant, sans fard, sans conventions de pittoresque. Et paradoxalement, grâce à son talent magique, la France est telle que nous l'aimons le plus. Nous avons dans nos souvenirs, notre inconscient même, liés à ces photos, des sensations de bonheur. Ces images froides deviennent très affectives et une vraie grande beauté apparaît. »

En , dans un petit texte de présentation de son travail à l'occasion de l'exposition Histoire de limites à la galerie Agathe Gaillard, Thierry Girard a exprimé son approche photographique : « Dans la grande tradition documentaire à laquelle je me réfère (d’Eugène Atget à Thomas Struth, en passant par Walker Evans, Lee Friedlander ou Robert Adams, sans écarter non plus les citations picturales et les « tableaux documentaires » d’un Jeff Wall), mon principe est de photographier la simple réalité des choses avec une certaine distance et une certaine neutralité. »

À propos d'un travail récent regroupant des portraits et des paysages, Guy Tortosa écrit :

«  Les photographies de Thierry Girard sont des bulletins de cette météorologie du corps et de l’âme de notre société. Profondément humanistes, elles hésitent entre empathie et constat, proximité et inventaire. Le plus souvent, les habitants sont absents des lieux (villages, prés, bois, chemins, etc.) qu’il photographie. L’abandon en constitue le principal sujet. Ici c’est sensiblement différent. Des rencontres ont eu lieu. On pense au réalisme de Courbet, de Zola, d’August Sander, de Bernanos, de Straub et Huillet, ou de Raymond Depardon. La marche habituelle de l’artiste s’est simplement muée en entrevue. Y eut-il rencontre ? On ne sait. Seule chose certaine, ce que disent ces portraits est ce que disaient déjà les paysages : le pays est comme l’homme, présent à son absence.  »

Dans un entretien avec Jean Desmaison, publié en avril 2018, Thierry Girard déclare : Quant à l'esprit de mon travail, ce qui est somme toute le plus important, je me sens d'abord l'héritier d'une tradition photographique qui est celle de la photographie documentaire américaine

Récompenses et distinctions

Outre le Prix Niépce, qu'il a obtenu en 1984, Thierry Girard a été lauréat de la Villa Médicis hors les murs en 1985, de la Bourse Léonard de Vinci en 1989 et de la Villa Kujoyama au Japon en 1997, où il a séjourné quatre mois, pour réaliser son projet La Route du Tôkaidô.

Il a reçu des aides à la création du ministère de la Culture en 1983, 1990 et 1998, a bénéficié d'une commande publique du Fonds national d'art contemporain en 2002, ainsi qu'une aide à l'écriture du Centre national du livre en 2000 pour son projet D'une mer, l'autre.

Expositions

Le travail de Thierry Girard est régulièrement exposé en France et à l'étranger et ses photographies sont présentes dans les grandes collections publiques et privées.

En 2005, ses photographies de Guadeloupe, du Mont Saint-Michel et de Dunkerque, réalisées spécialement pour l'occasion, sont exposées à l'entrée du Pavillon français de l' Exposition universelle d'Aichi au Japon.

En 2006, il est l'un des photographes exposés dans le cadre de l'exposition Les Peintres de la vie moderne au Centre Georges Pompidou, à Paris.

En avril 2011, son travail Women in Shanghai est exposé pour la première fois dans le cadre du Caochangdi Photospring Festival à Pékin.

Expositions personnelles (sélection)

  • 1982 : Far-Westhoek, Ferme Nord, Zuydcoote
  • 1983 : Mémoire du siècle futur, Centre régional de la photographie du Nord Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines, France
  • 1984 : Prix Niépce, Rencontres internationales de la photographie, Arles, France
  • 1984 : Prix Niépce, Centre national de la photographie, Palais de Tokyo, Paris, France
  • 1984 : Prix Niépce, Musée Nicéphore-Niépce, Chalon-sur-Saône, France
  • 1985 : Frontières, Centre régional de la photographie du Nord Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines, France
  • 1987 : Rétrospective, Centre national de la photographie, Palais de Tokyo, Paris, France
  • 1988 : Passage des Amériques, Musée du Nouveau Monde, La Rochelle, France
  • 1988 : La Ligne de partage, Musée départemental d'Épinal, France 
  • 1988 : Pour Ulysse, Rencontres internationales de la photographie, Arles, France
  • 1989 : Pour Ulysse, Musée d'art de Toulon, France
  • 1990 : Pour Ulysse, Musée Gassendi, Digne-les-Bains, France
  • 1990 : Pour Ulysse, Musée des monuments archéologiques croates, Split, Croatie
  • 1990-1991 : Pour Ulysse, Instituts français de Casablanca, Marrakech, Rabat, Tanger, Maroc
  • 1990 : La Ligne de partage, Château du Grand Jardin, Joinville, (Haute-Marne), France
  • 1992 : Moderna Galerija, Ljubljana, Slovénie
  • 1992 : Musée Centar, Zagreb, Croatie
  • 1992 : Musée de Warajdine, Croatie
  • 1992 : L'idée d'un pays, Le Logis du Gouverneur, château d'Angers, France
  • 1993 : Pétra, le dit des pierres, Institut du monde arabe, Paris, France
  • 1993 : Mémoire blanche, Musée Rimbaud, Charleville-Mézières, France
  • 1995 : Un Voyage en Saintonge, CCR de l'Abbaye-aux-Dames, Saintes, France
  • 1996 : Rétrospective, Galerie municipale du Château d'eau, Toulouse
  • 1997-1998 : Un sentiment atlantique : au Maroc, Instituts français de Casablanca, Agadir, El Jadida, Rabat et Tanger, Maroc
  • 1997 : Institut français et Villa Kujoyama, Kyoto, Japon 
  • 1998 : La route du Tokaido, Galerie Le Réverbère, Lyon, France
  • 1998 : Jaillissement et dissolution, Musée municipal, Bratislava, Slovaquie
  • 1998 : Jaillissement et dissolution, Institut français de Zagreb et Musée de Vukovar, Croatie
  • 1999 : Jaillissement et dissolution, Galerie Waldinger, Osijek, Croatie, 1999
  • 1999 : Jaillissement et dissolution, Institut français de Vienne, Autriche
  • 1999 : La route du Tokaido, Musée Sainte-Croix, Poitiers, France 
  • 1999 : La route du Tokaido, Centre de la photographie, Genève, Suisse 
  • 1999 : Un sentiment atlantique : en Vendée, Musée de La Roche-sur-Yon, France 
  • 1999 : Un sentiment atlantique : au Maroc, Espace d'art contemporain, La Rochelle, France
  • 1999 : Jaillissement et dissolution, Institut français de Budapest et Alliance française de Szegezd, Hongrie
  • 2000 : Jaillissement et dissolution, Institut français de Bucarest, Roumanie
  • 2001 : Le Rhin, Frac Alsace, Sélestat, France
  • 2001 : Le Pressentiment de la mer, Galerie des Franciscains, Saint-Nazaire, France
  • 2001 : Le Pressentiment de la mer, Musée du Château des ducs de Bretagne, Nantes, France
  • 2001 : Jours ordinaires en Chine, Théâtre de la photographie, Nice, France
  • 2003 : D'une mer l'autre, Galerie Agathe Gaillard, Paris, France
  • 2003 : Histoires de limites, Galerie du Moulin du Roc, Niort, France 
  • 2003 : La route du Tokaido, Galerie Claudia Delank, Cologne, Allemagne
  • 2004 : Voyage au pays du réel, Espace d'art contemporain, La Rochelle, France
  • 2005 : Voyage au pays du réel, Galerie Claudia Delank, Cologne, Allemagne
  • 2005 : Pavillon français, Exposition universelle d'Aichi, Japon
  • 2006 : Histoires de limites, Galerie Agathe Gaillard, Paris, France
  • 2007 : Voyage au pays du réel, Shanghai Art Museum, Shanghai, Chine
  • 2007 : Voyage au pays du réel, Festival international de photographie, Pingyao, Chine
  • 2007 : Voyage au pays du réel, Château d'Oiron, Centre des monuments nationaux, Oiron, France
  • 2008 : Voyage au pays du réel, Galerie du carré Amelot et salle de l'ancien marché de l'arsenal, La Rochelle, France
  • 2008 : Voyage au pays du réel, Musée des Cordeliers, Saint-Jean-d'Angély, France
  • 2008 : Voyage au pays du réel, Musée Bernard d'Agesci, Niort, France
  • 2008 : La route du Tokaido, Musée du Château de Montbéliard, France
  • 2008 : L'Imagerie, Lannion, France
  • 2008 : Galerie Beaugeste et Alliance française, Shanghai, Chine
  • 2009 : Voyage au pays du réel, Orangerie et Domaine de Madame Élisabeth, Versailles, France
  • 2009 : Itinérances, Les Douches, la galerie, Paris
  • 2010 : Un hiver d'Oise, Galerie Agathe Gaillard, Paris, France
  • 2011 : Festival Chroniques nomades, Honfleur, France
  • 2011 : Women in Shanghai, Artothèque de Vitré, France
  • 2011 : Shanghai, The last station, Institut Confucius de Bretagne, Rennes, France
  • 2011 : Arcadia revisitée, Centre d'art de la chapelle Jeanne d’Arc, Thouars, France
  • 2011 : Après le fracas et le silence, Institut français de Tokyo, Japon
  • 2011 : Après le fracas et le silence, Institut français de Fukuoka, Japon
  • 2011 : Women in Shanghai, Caochangdi Photospring Festival – Arles in Beijing, Pékin, Chine 
  • 2012 : Après le fracas et le silence, Médiathèque de Sendai, Japon
  • 2012 : Carnets d'Eure-et-Loire, Musée du Compa, Chartres, France
  • 2012 : Kaunas,  Maison des artistes, Kaunas Photo Festival, Kaunas, Lituanie
  • 2012 : Paysages insoumis, Musée de la Sénatorerie, Guéret, France
  • 2012 : Paysages insoumis, Bibliothèque francophone multimédia, Limoges, France
  • 2012 : Un hiver d'Oise / Les Lieux de l'affect, IUFM d’Auvergne, Chamalières
  • 2012 : Pondychéry (sans la ville blanche), Alliance française de Pondichéry, Inde
  • 2012 : Pondychéry (sans la ville blanche), Chapelle des Dames blanches, La Rochelle, France
  • 2013 : Après le fracas et le silence - Kamaishi Cairn, musée Gassendi, Digne-les-Bains, France
  • 2013 : Women in Shanghai, Festival Urbi et Orbi, Sedan, France
  • 2013 : Un printemps à Surgères, Le Cargo Bleu, Surgères
  • 2013 : East West Dali, Dali Photo Festival, Dali, Yunnan, Chine
  • 2013 : Un hiver d'Oise, Les Photaumnales, Espace Matisse, Creil
  • 2013 : East West Dali, Taipei Photography Festival, Taiwan
  • 2014 : Après le fracas et le silence, Festival Itinéraires des photographes voyageurs, Salle capitulaire, Cour Mably, Bordeaux
  • 2016 : Salle des fêtes - Le territoire de la défaite de 1870, Ardennes, Meuse, Musée de l'Ardenne, Charleville-Mézières
  • 2016 : Une campagne victorieuse - Le parcours de le 2e DB à travers l'est de la France, Mémorial Charles-de-Gaulle, Colombey-les-Deux-Églises
  • 2017 : Salle des fêtes / Une campagne victorieuse, Galerie Maupetit-Actes Sud, Marseille
  • 2018 : Carnets du Nord, Centre historique minier, Lewarde
  • 2018 : La Chine, Galerie du Musée de la Photographie Charles Nègre, Nice
  • 2019 : Le Monde d'après, Maison de l'Ingénieur de la Cité des Électriciens, Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais)
  • 2019 : Voyage au pays du réel, Musée des Beaux-Arts de Brest

Expositions collectives (sélection)

  • 1983 : Quatre regards sur le carnaval, avec Pascal Dolémieux, Jean-Marc Zaorski, Michel Lamoureux à Saint-Quentin-en-Yvelines
  • 1984 : Deuxième triennale de la photographie, Charleroi, Belgique
  • 1984 : Demain le tramway, d'un point de vue à l'autre (1984), avec Pascal Dolémieux, Claude Bricage, Gladys, Xavier Lambours, Marc Pataut et Hervé Rabot.
  • 1985 : Metz pour la photographie, Metz
  • 1986 : Rencontres internationales de la photographie, Arles, France
  • 1988 : L'Avant-Musée Beaubourg, Paris, France
  • 1989 : Musée Nicéphore-Niépce, Chalon-sur-Saône, France
  • 1989 : Centre national de la photographie, Palais de Tokyo, Paris, France
  • 1989-1993 : Instituts Français de Sarrebrück, Francfort-sur-le-Main, Innsbrück, Londres, Istanbul, Thessalonique , Le Caire, etc.
  • 1990 : Fondation Gulbenkian, Lisbonne, Portugal
  • 1990 : Musée d'art moderne, New York
  • 1991 : Musée d'art contemporain, La Nouvelle-Orléans
  • 1991 : Musée d’art moderne, Mexico
  • 1991 : Bibliothèque publique d'information, Centre Georges Pompidou, Paris
  • 1992 : Musée de Kawasaki, Japon
  • 1992 : Frac Poitou-Charentes, Angoulême
  • 1992 : Galerie municipale du Château d'eau, Toulouse
  • 1994 : Le Printemps de Cahors
  • 1994 : musée des beaux-arts, Caen
  • 1994 : Rencontres internationales de la photographie, Arles
  • 1995 : Rencontres photographiques de Coïmbra, Portugal
  • 1996 : Bibliothèque publique d'information, Centre Georges Pompidou, Paris
  • 1996 : Musée des beaux-arts, Dijon
  • 2014 : Paris-Pékin, les Français photographient la Chine, 1844-2014, présentée au Today Art Museum de Pékin, puis à Kunming, Canton, Wuhan et Shenzhen, dans le cadre des célébrations du cinquantenaire de la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Chine et dans le cadre du festival Croisements 2014.
  • 2017 : Paysages français - Une aventure photographique (1984 - 2017), rassemblant près de mille images de 167 photographes, parmi lesquels Raymond Depardon, Lewis Baltz, Josef Koudelka, Elina Brotherus, Robert Doisneau, Harry Gruyaert, Sophie Ristelhueber, Gabriele Basilico, Bernard Plossu, Pierre de Fenoÿl , etc. , Bibliothèque nationale de France, Paris
  • 2019 : L'Usine - Colgate Palmolive, 1987, photographies de Thierry Girard, Richard Kalvar, John Vink, dans le cadre de la 3e édition d'Usimages, Biennale de la photographie industrielle, Coulée Verte/Médiathèque, Saint-Leu-d'Esserent (Oise)

Livres

Ouvrages collectifs

  • 1987 : L'Usine (Gilbert Fastenaekens, Thierry Girard, Richard Kalvar, John Vink), Paris : Contrejour
  • 1990 : Prix Niépce 1955-1990 - photographie, catalogue de l'exposition présentée au Musée d'art contemporain de Dunkerque du 11 mai au 15 juin 1990.
  • 1993 : Pétra, le dit des pierres (Fouad Elkoury, Thierry Girard, Bernard Guillot, Jean-Philippe Reverdot, François Sagnes / textes de J. M. G. Le Clézio, Tahar Ben Jelloun, Abdelwahab Meddeb, Adonis, Claude Ollier, Michel Butor, etc.), Arles : Actes-Sud
  • 1994 : Littoral (John Batho, Raymond Depardon, Thierry Girard, Bernard Plossu, François Sagnes, Magdi Senadji, etc.), Paris : Marval
  • 1996 : Au Maramures (Arnaud Claass, Éric Dessert, Thierry Girard / textes de Bernard Blangenois, Paul Fournel et Gil Jouanard), collection Hôtel du grand miroir, 72 pages, Fata morgana
  • 1999 : Médina, médinas (Yves Jeanmougin, Gérard Rondeau, Thierry Girard, Yto Barrada, etc.) Métamorphoses, Marseille
  • 2010 : Sophie Howarth & Stephen McLaren, Street Photography Now (Christophe AgouBruce Gilden • Thierry Girard • Martin KollarJoel MeyerowitzTrent ParkeMartin Parr • Gus Powell • Alexey Titarenko • Lars Tunbjörk • Alex WebbMichael Wolf, etc.), 240 pages, Thames & Hudson, 2010  ; réédition, 2011  ; édition française, Thames & Hudson, 2010,
  • 2010 : Voyages contemporains : 1, voyage de la lenteur, Lettres modernes Minard, Caen. Ouvrage collectif sous la direction de Philippe Antoine avec un texte de Danièle Méaux.
  • 2010 : 55 ans de photographie à travers le Prix Niépce, catalogue de l'exposition présentée à la galerie du Montparnasse (1955-1982) et au musée du Montparnasse (1983-2010), dans le cadre du Mois de la photo à Paris, du 18 novembre au 12 décembre 2010, 64 pages, édité par le Musée du Montparnasse,
  • 2013 : East West Dali, avec des photographies de Chen Zhe, Lois Conner, Thierry Girard, Anna Kahn, Patrick Zachmann, Wei Bei, etc.), 328 pages, Datups publishing, Dali, Yunnan, Chine
  • 2014 : Paris-Pékin, les Français photographient la Chine (1844-2014), avec des photographies de Auguste François, Victor Segalen, Henri Cartier-Bresson, Marc Riboud, Bertrand Meunier, Charles Fréger, Bogdan Konopka, Thierry Girard, etc.), 170 pages, textes en français et chinois, Institut Français, Chine
  • 2017 : Paysages français - Une aventure photographique (1984 - 2017), sous la direction de Raphaële Bertho et Héloïse Conesa, textes de François Bon et Bruce Bégout, 270 illustrations, 304 pages, BnF éditions, Paris
  • 2017 : La Fabrique photographique des paysages, sous la direction de Monique Sicard, Aurèle Crasson et Gabrielle Andries, , seize longues interviews de photographes (parmi lesquels Philippe Bazin, Thibaut Cuisset, Véronique Ellena, Jean-Marie Fadier, Thierry Girard, Valérie Jouve, Bernard Plossu, Jacqueline Salmon, Beatrix Von Conta, etc.) autour de la question du paysage, 384 pages, 179 illustrations, éditions Hermann, 2017

Ouvrages personnels

  • 1982 : Far-Westhoek (texte de l'auteur), Zuydcoote
  • 1988 : La Terre entre deux / Le Milieu du fleuve (textes de l'auteur), Paris : Admira
  • 1988 : La Ligne de partage (textes de Bernard Werber et Vincent Cordebard), Paris : Admira,
  • 1990 : La Pallice (texte de Raymond Bozier), Paris : C. Geiss éd
  • 1991 : Peter Handke, les lieux de l'écrit (texte de Fabienne Durand-Bogaert), Paris : Marval
  • 1992 : Au Seuil du Neuvième pays (texte de Jure Mikuz et de l'auteur), Ljubljana : Moderna galerija
  • 1993 : Brouage (texte de l'auteur), Paris : Marval
  • 1993 : Mémoire blanche (texte de l'auteur), Charleville : Musée Rimbaud-Musée de l'Ardenne
  • 1994 : Langlade, Miquelon, Saint-Pierre (texte de l'auteur), Saint-Pierre et Miquelon : Centre Culturel
  • 1995 : Un voyage en Saintonge (texte de l'auteur), Saintes : Ccr de l'Abbaye aux Dames
  • 1997 : Thierry Girard (texte de Michel Dieuzaide), Catalogue de l'exposition à la Galerie du château d'eau, Toulouse
  • 1997 : Un Sentiment atlantique / au Maroc, Institut français de Casablanca
  • 1999 : La Route du Tôkaidô (textes de Yuko Hasegawa, Nagahiro Kinoshita et Philippe Bata), Paris : Marval
  • 2001 : Jours ordinaires en Chine, (texte de l'auteur), Nice : Théâtre de la photographie
  • 2002 : D'une mer l’autre, texte de l’auteur, Paris, Marval
  • 2003 : Meilleurs souvenirs, Châtellerault, Cardinaux
  • 2004 : Les Vosges du Nord : Observatoire photographique du paysage, texte de Sylvain Morand, Les Imaginayres,
  • 2005 : Les Cinq voies de Vassivière, (texte de l’auteur), Centre national d'art et du paysage de Vassivière, Les Imaginayres,
  • 2007 : Carnet de voyages en Eure-et-Loir, volume I / La Ferté-Vidame (textes de Henri-Pierre Jeudy, Brigitte Féret et alii), Éditions du Hurloir , Chartres
  • 2007 : Voyage au pays du Réel, (texte de Christian Doumet), Paris: Marval,
  • 2008 : Carnet de voyages en Eure-et-Loir, volume 2 / Anet, Éditions du Hurloir , Chartres
  • 2008 : Un hiver d'Oise, (texte de l'auteur), Paris : l'atelier d'édition/Filigranes,
  • 2009 : Carnet de voyages en Eure-et-Loir, volume 3 / Châteauneuf-en-Thymerais, Éditions du Hurloir , Chartres
  • 2010 : Carnet de voyages en Eure-et-Loir, volume 4 / Bonneval, Éditions du Hurloir , Chartres
  • 2010 : Jours tranquilles à Bègles, (texte de l'auteur, préface de Noël Mamère), Paris, Trans Photographic Press
  • 2011 : Carnet de voyages en Eure-et-Loir, volume 5 / Cloyes-sur-le-Loir, Éditions du Hurloir, Chartres
  • 2012 : Paysages insoumis, (texte de Pierre Bergounioux), 96 pages, éditions Loco, Paris
  • 2012 : Arcadia revisitée, (texte de l'auteur), édition Trans Photographic Press, Paris, tirage limité à 200 exemplaires numérotés et signés, dont 20 exemplaires de tête avec un tirage photographique.
  • 2016 : Salle des fêtes - Le territoire de la défaite de 1870, Ardennes, Meuse, éditions Loco,
  • 2016 : East End '76, Tirage limité à 200 exemplaires, 22 pages, 12 photographies noir et blanc Café Royal Books, Londres
  • 2017 : Dans l'épaisseur du paysage, dialogue épistolaire entre Thierry Girard et Yannick Le Marec, 288 p., éditions Loco,
  • 2017 : East End '76 (Hackney), Tirage limité à 200 exemplaires, 22 pages, 14 photographies noir et blanc Café Royal Books, Londres
  • 2017 : East End '76 (TowerHamlets), Tirage limité à 200 exemplaires, 22 pages, 15 photographies noir et blanc Café Royal Books, Londres
  • 2019 : Paysage Temps - 20 ans d'observation d'une ruralité française, textes de Raphaële Bertho, Danièle Méaux et André Micoud, coédité avec le Parc naturel régional des Vosges du Nord, éditions Loco, Paris, 2019 -
  • 2019 : Le Monde d'après, textes de Thierry Girard et Ari J. Blatt, 240 pages, 210 photographies, éditions Light Motiv, La Madeleine,

Bibliographie

The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 03 May 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
http://fr.forumviesmobiles.org/recit-interactif/2013/05/14/thierry-girard-voyage-au-pays-reel-chine-2003-2006-754
https://phothistory.wordpress.com/2015/09/27/thierry-girard-apres-le-fracas-et-le-silence/
http://www.memorial-charlesdegaulle.fr/articles-2/37-270-campagne-victorieuse/
http://www.chm-lewarde.com/fr/carnets-nord-photographies-de-thierry-girard/
https://parmotsetparimages.wordpress.com/2019/01/22/paysages-temps-de-thierry-girard-aux-editions-loco/
https://territoiredesimages.wordpress.com/2019/01/17/entre-lattestation-du-paraitre-et-la-possibilite-de-letre/
https://www.tebeo.bzh/replay/173-linstant-t-du-24-05-2019-special-victor-segalen/10475509
http://www.galerie-photo.com/thierry-girard.html
https://www.youtube.com/watch?v=pq3JmAfBrzQ
https://lu-cieandco.blogspot.com/2019/06/un-retour-aux-origines-qui-donne-de.html
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41152187g.public
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41469381c.public
http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/creuse/gueret/2012/04/23/thierry-girard-photographe-expose-ses-paysages-insoumis-au-musee-dart-et-darcheologie_1150927.html
https://www.projetsdepaysage.fr/l_observatoire_photographique_du_paysage_du_pnr_des_vosges_du_nord_de_l_u0153uvre_l_action
http://viaf.org/viaf/54148220
http://isni.org/isni/0000000081323311
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes