Quantcast
peoplepill id: samir-bouyakhrichan
SB
2 views today
2 views this week
Samir Bouyakhrichan

Samir Bouyakhrichan

Samir Bouyakhrichan
The basics

Quick Facts

Was Criminal
Type Crime
Gender male
Birth 22 April 1980
Death 2014 (aged 33 years)
Star sign Taurus
The details

Biography

Samir Bouyakhrichan, surnommé Scarface, né le à Nador (Maroc) et mort le à Benahavis (Espagne), est un criminel et entrepreneur milliardaire néerlandais d'origine marocaine spécialisé dans le trafic de drogue de grande envergure.

Samir est un trafiquant de drogue milliardaire et allié du clan Kinahan d'Irlande. Patron d'une compagnie pétrolière à Dubaï, il est le baron de drogue amstellodamois le plus riche des années 2000. Les médias néerlandais considèrent Bouyakhrichan comme étant l'un des plus grands trafiquants que le continent ait connu. Opérant en Espagne, il contrôle une partie de la Costa del Sol. Suite à l'assassinat du fils d'un trafiquant à Bréda, un enfant de douze ans, il s'attire les foudres de plusieurs organisations de la Mocro Maffia et figure sur la liste noire de plusieurs tueurs à gages.

Le 29 août 2014, il est assassiné par l'organisation de Naoufal Fassih à Marbella en Espagne. Suite à son assassinat, Karim Bouyakhrichan, son frère, et Najib Ziggy Himmich reprennent l'organisation en main et sont les actuels commandants du réseau.

Jeunesse

Samir Bouyakhrichan alias Scarface naît à Nador au Maroc et immigre aux Pays-Bas étant bébé. Issu d'une famille de cinq enfants, il grandit à Amsterdam-West dans le quartier de Slotervaart. Lorsqu'il est jeune, il est souvent avec ses amis dans les quartiers de Confectiecentrum et August Allebéplein. Elève studieux, il est inscrit par ses parents au Fons Vitae Lyceum à Amsterdam-Zuid de 1986 jusqu'en 1994. Ayant la réputation d'arrogant, il vit la nuit, laisse tomber les études et s'entoure de jeunes délinquants. Aimant la bagarre, il est un client fidèle de la discothèque Escape d'Amsterdam. Régulièrement, il est impliqué dans des bagarres à l'intérieur de la discothèque.Il doit son surnom de « l’homme balafré » à une cicatrice qu’il a sous l’œil droit à cause d'une bagarre dans cette même dicothèque. Un homme avait éclaté une bouteille en verre contre le visage du Marocain.

Ayant une réputation dite « Bad Boy », Samir Bouyakhrichan profite de son succès avec les filles. Maîtrisant un vocabulaire romantique et apaisant, les mères des filles donnent l'autorisation à Bouyakhrichan de faire de petits tours au bord de sa voiture Golf VR6.

Carrière criminelle

D'étudiant à criminel milliardaire

Lors de sa jeunesse, il est entouré de grandes figures de la drogue. Il entre à son tour très vite dans le milieu criminel à l'âge de vingt ans et établit une liaison commerciale avec un cartel colombien. Considéré par ses proches comme étant une personne charmante et fils à maman, il détient également une autre image, celle d'un grand baron de drogue à en devenir, grâce à ses contacts, avec qui il communique alors qu'ils sont dans une cellule en prison.

En 2003, il est lié, le 4 avril, à l'assassinat de l'Antillais Jemy Nocento à Rotterdam. L'enquête révèle qu'il s'agissait d'une histoire de 1.100 kilos de cocaïne. Après l'assassinat, Samir Bouyakhrichan se rend en Colombie, lieu d'où provenait l'énorme quantité de cocaïne. Dès son retour, il est arrêté par la police néerlandaise. Suite à des fautes de preuves, Samir Bouyakhrichan est relâché et l'affaire est classée sans suite.

En 2008, il s'installe dans le sud de l'Espagne, à Marbella et occupe le poste d'entrepreneur en immobilier. S'étant payé une villa de luxe grâce à ses premières fortunes empochées, il se désinscrit des administrations communaux à Amsterdam afin de rester en dessous des radars. Très discret, il ne divulgue aucune photo de lui sur les réseaux sociaux et ne se prend jamais en photo. Il est d'ailleurs l'un des seuls criminels à n'avoir aucune photo de lui circulant sur les réseaux sociaux après son assassinat. A l'âge de 23 ans seulement, son capital est estimé à un demi milliard d'euros, dont la majorité investi à Dubaï. Aux Emirats arabes unis, il est le patron d'une compagnie pétrolière. Une autre partie de son capital est investie en Espagne dans des biens immobiliers dans ses deux sociétés connus sous le nom de Roro Trading Company et Albina Properties basés à Marbella.

Mocro-oorlog

Scarface est l'un des seuls baron de drogue qui n'a pas de casier judiciaire, et qui faisait entrer des centaines de kilos de cocaïne via les ports d'Anvers et de Rotterdam sans pour autant être arrêté. Samir Bouyakhrichan entretient énormément de contacts avec les réseaux sud-américains avec lesquels il achetait pour des prix imbattables. Des anonymes écrivent au quotidien crimesite.nl : "Il faisait entrer des cargaisons par n'importe quel port, que ce soit aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne ou même en Angleterre.". La bande de Samir Bouyakhrichan concurrençait la 'Ndrangheta qui était active dans la province du Limbourg en Belgique. Les mêmes anonymes révèlent reconnaître les cargaisons de Scarface avec les cachets "AK", "Mitsubishi" et "Vuitton".

  • Le , Samir Bouyakhrichan envoie un commando de sept tueurs à gages pour abattre John Gubbels à Bréda, un trafiquant néerlandais soupçonné d'avoir volé une cargaison de 400 kilos de cocaïne, appartenant à Bouyakhrichan. Lors de cette soirée, les tueurs à gages abattent par accident Danny Gubbels, âgé de douze ans, qui est le fils de John Gubbels, à l'aide d'un AK-47. Les deux tueurs à gages sont Bahida et Mounir et l'assassinat serait du à une quantité de 500 kilos de cocaïne volé en Italie. Suite à une enquête approfondie de cette affaire, le fils le plus âgé de John Gubbels serait derrière le vol de la quantité de cocaïne. Cette affaire fait le buzz aux Pays-Bas.
  • Le , une saisie de 300 kilos de cocaïne a lieu à Southampton. Les enquêtes révéleront quelques années plus tard qu'elle était destinée à la bande de Samir Bouyakhrichan.

Dans les années 2010, un douanier du Port d'Anvers au nom de Tim D. finit par s'expliquer devant le tribunal d'Anvers pour avoir coopérer avec Samir Bouyakhrichan. Une petite saisie de 8 000 kilos de cocaïne destinée à la bande Bouyakhrichan sera par conséquent retrouvée dans une cargaison. Samir Bouyakhrichan se balade seul dans les rues d'Espagne sans prendre en compte les risques du métier. Selon son avocat Nico Meijering, Samir Bouyakhrichan n'aurait aucune implication dans le vol des 200 kilos de cocaïne au Port d'Anvers, qui ont conduit à l'assassinat de Saïd El Yazidi et Youssef Lkhorf dans le quartier de Staatsliedenbuurt à Amsterdam, bien que toutes les enquêtes mènent l'affaire vers le criminel Scarface.

En 2012, Samir Bouyakhrichan prend l'avion de Dubaï direction Barcelone. Il est arrêté par la garde civile et envoyé aux Pays-Bas pour être entendu sur l'affaire de l'assassinat du jeune garçon de douze ans. Il est suspecté d'être derrière la fusillade de Breda. Ayant peu de preuves, la justice néerlandais finit par relâcher Samir Bouyakhrichan.

  • En , Samir Bouyakhrichan coopère avec Najib Himmich, un bras droit du grand baron Gwenette Martha, après que ce dernier soit arrêté par la police. Les deux hommes investissant des millions d'euros pour plusieurs conteneurs et deviennent proches l'un de l'autre. Lorsque Gwenette Martha s'échappe de prison, il remarque que Najib Himmich, ayant sa confiance et tous ses secrets, travaille pour un autre baron de drogue.
  • Le , Gwenette Martha est assassiné à Amstelveen. Samir Bouyakhrichan est le principal homme qui a orchestré l'assassinat de l'année. Gwenette s'était évadé de la prison de Zutphen avant d'être recherché par Interpol. L'organisation de Benaouf était également à sa chasse. Au cas où Gwenette Martha ne serait pas assassiné, il aurait pris les armes pour abattre Najib Ziggy Himmich pour l'avoir trahis pendant sa purge.
  • Le , Samir Bouyakhrichan est assassiné à Benahavis par l'organisation Noffel, un ancien membre de l'organisation de Gwenette Martha.

Suite à l'assassinat de Samir Bouyakhrichan, son frère Karim Bouyakhrichan et Najib Himmich reprennent l'organisation en main. Avant la mort de Samir, sur sa liste noire, Marco Yaqout figurait parmi les noms. Il s'agit d'un grand baron de drogue espagnol, millionnaire et ami de Ridouan Taghi.

  • Le , la femme de Najib Ziggy Himmich est abattu par des tueurs à gages à Amstelveen devant les yeux de ses enfants.
  • Le , l'organisation Bouyakhrichan assassine Marco Yaqout dans la nuit du 21 au 22 janvier 2019 à Marbella en alliance avec la mafia irlandaise.
  • Le , l'ancien comptable qui travaillait pour Bouyakhrichan, Rachid Kotar, est assassiné à Amstelveen par le réseau de Ridouan Taghi.

Assassinat

Le 29 août 2014, Samir Bouyakhrichan est assassiné par deux tueurs à gages dans une terrasse au sud de l'Espagne. Le Néerlando-Marocain était assis sur une terrasse du café All in 1 dans le Monte Halcones autour d'une table, à ses côtés des figures de la mafia marocaine, avec parmi eux, Naoufal Fassih, Najib Ziggy Himmich et le rappeur Jayjay. Lorsque les tueurs à gages entrent dans le café, Najib Himmich assène un coup de poing sur le visage de Samir Bouyrakhrichan avant que celui-ci soit abattu. Au moment des faits, il revenait de la plage et était vêtu d'un t-shirt noir, d'un maillot de bain et de claquettes.

L'assassinat aurait été orchestré par le réseau de Naoufal Fassih qui auraient joué un tour à Samir Bouyakhrichan.

La cause exacte de son décès ne sera jamais révélé. Certaines rumeurs parlent d'un conflit avec le clan Kinahan de la mafia irlandaise. D'autres expliquent que Samir Bouyakhrichan cherchait à prendre le contrôle sur l'entièreté de la Costa del Sol grâce à sa fortune qui se compte en milliards.

Alliés et rivaux

  • Allié avec Moes, le patron du café La Crème Marrakech
  • Contrôle la Costa del Sol et le Port de Southampton en alliance avec le baron britannique Robert Dawes.
  • Collabore avec les cartels colombiens pour d'énormes importations en Espagne et à Anvers.
  • Rival de Naoufal Fassih
  • Rival de Ridouan Taghi et Saïd Razzouki

Vie personnelle

Vie privée

Milliardaire, il vit à Dubaï et Marbella, retourne souvent à Amsterdam pour organiser des fêtes et rend souvent visite à son ami, Houssine Ait Soussan au Maroc.

Bouyakhrichan utilisait sa fortune pour organiser des fêtes privées en louant des salles luxueuses. Les invités étaient plus particulièrement des Marocains et des Anglais. Champagne, cocaïne et beaucoup de femmes et des escortes. Une de ces fêtes organisés par Samir Bouyakhrichan est celle du 30 juin 2012 au Apollo Hotel d'Amsterdam. Lors de cette soirée, les plus grands barons de drogue étaient présents dont le chanteur Gordon.

Références bibliographiques

  • Mocro Maffia

Bibliographie

Cette bibliographie est indicative.

  • (nl) Wouter Laumans et Marijn Schrijver, Mocro Maffia, Lebowskipublishers, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (nl) Wouter Laumans et Marijn Schrijver, Wraak, Amsterdam, Lebowski, , 224 p.
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 17 Apr 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
Reference sources
References
https://www.misdaadjournalist.nl/2019/03/opkomst-en-ondergang-van-samir-scarface-2/
https://www.crimesite.nl/de-pijlsnelle-opkomst-van-scarface/
https://www.independent.co.uk/news/world/europe/violent-dutch-gang-war-spreads-across-europe-9923371.html
https://panorama.nl/misdaad/ziggy-s-laatste-streek-het-bloederige-einde-van-een-amsterdamse-carrierecrimineel
https://www.parool.nl/gs-bd60ba4a
http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/gangsters-costa-del-sol-turf-4255213
https://panorama.nl/misdaad/misdaadklassieker-fatale-liefde-en-de-mocro-maffia
https://www.thesun.ie/news/3821199/millionaire-nightclub-boss-shot-marabella-laundering-kinahan-cartel/
https://www.parool.nl/gs-bf76b8da
https://www.7sur7.be/monde/un-baron-de-la-drogue-liquide-a-marbella~a4283878/
https://panorama.nl/magazine/costa-crime
arrow-left arrow-right arrow-up arrow-down instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube stumbleupon comments comments pandora gplay iheart tunein pandora gplay iheart tunein itunes