Quantcast
peoplepill id: patrice-le-nepvou-de-carfort
PLNDC
1 views today
1 views this week
Patrice Le Nepvou de Carfort
French physician

Patrice Le Nepvou de Carfort

Patrice Le Nepvou de Carfort
The basics

Quick Facts

Intro French physician
Is Physician
From France
Field Healthcare
Gender male
Birth November 1925, Côtes-d'Armor, France
Age 96 years
The details (from wikipedia)

Biography

Patrice Le Nepvou de Carfort, né le à Bonen dans les Côtes-d'Armor, et mort le , est un médecin général français.

Biographie

Formation

Patrice Le Nepvou de Carfort est entré à l'école du service de santé des armées de Lyon en octobre 1945. Il est nommé docteur en médecine en 1951 avant de rejoindre l'École d’application du Service de Santé des Troupes Coloniales à Marseille.

Guerre d’Indochine

Dès juin 1952, il rallie le 8 bataillon de parachutistes coloniaux en Indochine. Son comportement, tant comme médecin que comme officier, force l'admiration de tous. Médecin chef de bataillon, il assure, avec un remarquable sang-froid et un total mépris du danger, les soins et l’évacuation des blessés dans les conditions les plus difficiles, sous le feu adverse dans les zones de combat les plus meurtrières. Il se dépense également sans compter pour la population civile.

Jeune médecin-lieutenant, Patrice de Carfort participe à la bataille de Diên Biên Phu au cours de laquelle il est nommé au grade de capitaine en avril 1954. Durant les combats, il se comporte en officier d'élite avant d'être fait prisonnier par le Vietminh en mai 1954. Il est libéré en septembre de la même année puis est affecté au 8 bataillon parachutiste de choc à Bayonne.

En deux années de présence en Extrême-Orient, sa brillante conduite au feu est couronnée par cinq citations, trois à l'ordre de l'armée et deux à l'ordre de la division. Il est alors nommé chevalier de la Légion d'honneur à titre exceptionnel pour faits de guerre.

Autres terrains d’opération

De janvier 1956 à septembre 1959, la carrière de Patrice Le Nepvou de Carfort se poursuit aux Iles Marquises où son dévouement est de nouveau mis en exergue.

En octobre 1959, il est muté dans le sud de l'Algérie pour rejoindre le 8 régiment d’infanterie de marine comme médecin-chef. Jeune officier supérieur pondéré et dynamique doté d’un jugement sûr, il se porte volontaire pour les missions les plus périlleuses. Il donne alors une image exemplaire du médecin militaire et ses actions courageuses et déterminées au cours des opérations lui valent une sixième citation.

En juin 1961, de retour en métropole, après un stage à l’École d’état-major, Patrice de Carfort est nommé médecin chef de l’annexe du dépôt des isolés des troupes d’outre-mer à Paris où ses qualités et son rayonnement sont appréciés de tous.

De 1962 à 1965, il est médecin-chef d'un hôpital aux Nouvelles Hébrides. Puis, de 1965 à 1973, il est biologiste au service mixte de contrôle biologique à Paris. En 1973, il retourne aux Nouvelles Hébrides comme chef du service de santé. De 1975 à 1978, il est ensuite président de la commission de réforme de Paris. De 1978 à 1980, il est chef de mission médicale et conseiller technique du ministre de la santé de Djibouti. En 1981, Patrice de Carfort est nommé inspecteur technique de la médecine de prévention des armées. En 1982, il est promu médecin général. Il quitte le service actif au poste d'inspecteur de la médecine du travail dans les armées, au terme de près de 40 années de services. Il est admis dans la 2 section du cadre des officiers généraux le , avec le rang de médecin chef des services hors classe.

Décès et hommages

Le médecin général (2 étoiles) Patrice de Carfort meurt le . Le , une cérémonie funèbre a lieu en son honneur aux Invalides à Paris. Il est inhumé au cimetière Saint Louis à Versailles. En 2010, les élèves de l’École de santé des armées (ESA) de Lyon ont choisi comme parrain de promotion Patrice Le Nepvou de Carfort en tant que figure emblématique du service de santé des armées.

Décorations

  • Grand officier de la Légion d'honneur (2000).
    • Commandeur de la Légion d'honneur (1979).
  • Grand-croix de l'ordre national du Mérite (2009).
    • Grand officier de l'ordre national du Mérite (1986).
  • Une fois blessé et six fois cité.
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 20 Apr 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Sections Patrice Le Nepvou de Carfort

arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes