Quantcast
peoplepill id: karl-christian-weber
KCW
1 views today
1 views this week
Karl Christian Weber

Karl Christian Weber

German priest
Karl Christian Weber
The basics

Quick Facts

Intro German priest
A.K.A. Charles Weber
Was Priest
From Germany
Type Religion
Gender male
Birth 28 June 1886, Bexbach, Germany
Death 15 November 1970, Sankt Wendel, Germany (aged 84 years)
Star sign CancerCancer
The details

Biography

Karl Christian Weber, né le à Bexbach et mort le à Saint-Wendel, est un missionnaire catholique allemand qui fut le premier évêque diocésain du diocèse de Yizhou (Ichow) en Chine.

Biographie

Karl Weber naît à Bexbach dans le diocèse de Spire dans la Sarre, appartenant au royaume de Bavière. Il entre au lycée chez les pères de la société du Verbe Divin à St. Wendel en 1898, puis il continue ses études au séminaire Saint-Gabriel des pères à Mödling, près de Vienne. Il est ordonné prêtre le et envoyé au début de l'année 1911 en Chine, qui fait tomber cette année-là la dynastie Qing.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est envoyé en tant que sous-officier du service sanitaire dans la concession allemande de Kiautschou (Kiaou-Tchéou, en français de l'époque). Il y reste trois mois et est envoyé en camp de prisonniers au Japon, après la capitulation de la ville de Tsingtao, le . Il retourne en Chine en 1921 et devient recteur de Yang-Kéou (Yanggu aujourd'hui), jusqu'en 1928. Il est ensuite nommé doyen de Tsao-tchou-fu (Caozhou aujourd'hui), charge qu'il assume, jusqu'en 1936.

C'est en 1937, en plein début de la guerre sino-japonaise, que le vicariat apostolique d'Ichow est fondé. Karl Weber en est nommé à la tête. Il est nommé en même temps évêque in partibus (titulaire) de Daldis et il reçoit la consécration épiscopale le des mains de M Weig dans la toute nouvelle cathédrale de Tsingtao. Le vicariat devient diocèse le et M Weber en est le premier évêque diocésain.

Son activité missionnaire intense prend fin à l'arrivée au pouvoir des communistes de l'armée populaire de libération en 1949. La plupart des missionnaires s'enfuient, mais M Weber demeure en Chine. Les propriétés de l'Église sont lourdement taxées et le gouvernement l'arrête, en pleine guerre de Corée, en 1951. Il passe deux ans en camp et il est torturé à plusieurs reprises, notamment par le supplice de la baignoire. Il est finalement expulsé en et gagne Hong Kong à bord d'un vapeur danois.

Il est accueilli à son arrivée par le consul allemand, mais il est squelettique et dans un état lamentable, ce qui nécessite de le soigner pendant cinq mois dans une clinique. De retour en Allemagne en 1954, il s'établit à la maison de pères du Verbe-Divin de Saint-Wendel. Il ne cesse alors de soutenir comme il le peut les chrétiens de Chine et de l'étranger, comme ceux de Taïwan et des Philippines. Il retourne parfois dans son diocèse d'origine et à Brexbach où il fête son jubilé, dont l'homélie est prononcée par l'évêque de Spire.

Une rue a été nommée en son honneur à Brexbach.

Œuvres

  • (de) Nur eine Chance - Eine Schrift von der seelischen Not der Zeit und ihrer Abhilfe, Missionshaus St. Wendel, 1965

Source

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Karl Christian Weber » .


  • Portail du catholicisme
  • Portail du XX siècle
  • Portail du monde chinois
  • Portail de l’Allemagne
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 10 Mar 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
Reference sources
References
http://www.catholic-hierarchy.org/bishop/bweberc.html
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Karl_Christian_Weber?uselang=fr
arrow-left arrow-right arrow-up arrow-down instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube stumbleupon comments comments pandora gplay iheart tunein pandora gplay iheart tunein itunes