Quantcast
peoplepill id: joseph-duhautoy-schuffenecker
JD
1 views today
1 views this week
Joseph Duhautoy-Schuffenecker

Joseph Duhautoy-Schuffenecker

French military chaplain
Joseph Duhautoy-Schuffenecker
The basics

Quick Facts

Intro French military chaplain
Was Military chaplain
From France
Type Military Religion
Gender male
Birth March 1909, Haut-Rhin, France
Death 1995 (aged 85 years)
Peoplepill ID joseph-duhautoy-schuffenecker
The details (from wikipedia)

Biography

Joseph Duhautoy-Schuffenecker, né le à Guewenheim dans le Haut-Rhin, mort le à Paris 13, est un prêtre catholique français, missionnaire d'Afrique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage sous le nom de Duhautoy comme aumônier militaire dans les Forces françaises libres.

Il se distingue comme aumônier et infirmier dans les campagnes de la France libre, soutenant les hommes en première ligne au sein de la 1 division française libre, successivement dans les campagnes de la guerre du Désert, à El Alamein, dans la campagne de Tunisie. Il participe ensuite à la Campagne d'Italie, nommé aumônier du 1 régiment de fusiliers marins, au débarquement en Provence, à la campagne de la Libération, à la bataille des Vosges et à la bataille d'Alsace.

Il est assimilé lieutenant de vaisseau et distingué Compagnon de la Libération. Il reprend après la guerre son activité de missionnaire d'Afrique en Ouganda, au Malawi, en Zambie.

Biographie

Joseph Schuffenecker naît à Guewenheim, dans le Haut-Rhin, le . Il est d'une famille de quatre enfants ; ses parents sont agriculteurs.

Vocation missionnaire

Répondant à une vocation missionnaire, il entre chez les Pères blancs et y suit des études de philosophie et de théologie, près de Lorient, puis à Alger à partir de , au noviciat de son ordre. Il effectue son service militaire en 1930 comme infirmier à la 25 compagnie d'infirmiers de Tunis, et au 4 régiment de Zouaves, où il est caporal.

Après son service, Joseph Schuffenecker reprend ses études chez les Pères blancs. Il prononce son serment le et est ordonné prêtre l'année suivante, en 1935. Il commence alors son activité missionnaire en Ouganda. Il a du mal à s'habituer au climat équatorial mais s'intègre rapidement et œuvre avec passion comme vicaire dans la brousse.

Début de la Seconde Guerre mondiale

Au déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, il est mobilisé et affecté « sur place » en Ouganda en 1939, dans le cadre du National Service britannique. Il doit y participer au remplacement des prêtres italiens qui sont internés.

Après l'invasion du nord de la France par l'Allemagne, quand l'armistice est conclu, Joseph Schuffenecker refuse la défaite et choisit de répondre à l'appel du général de Gaulle. Trois jours après l'Appel, il adresse des courriers à Londres, à Brazzaville et à Libreville pour servir comme aumônier ou infirmier dans une unité combattante de la France libre. N'ayant pas de réponse à ses courriers, il travaille plusieurs mois dans un hôpital britannique. Il peut enfin s'engager en décembre 1941 dans les Forces françaises libres, à Nairobi, au Kenya. Il est engagé comme aumônier auxiliaire, assimilé au grade de lieutenant.

Aumônier dans les Forces françaises libres

Dans les FFL, il prend le nom de Duhautoy, pour éviter les représailles sur sa famille, notamment ses frères enrôlés de force dans l'armée allemande. Désirant être aumônier dans une unité combattante, il émet nombre de demandes, et finit par obtenir gain de cause. Le Père Duhautoy est affecté à l'Ambulance chirurgicale légère (ACL) des FFL, et rejoint en son unité alors en Libye dans le cadre de la guerre du Désert. Il prend part comme aumônier à la campagne de Libye, à la bataille d'El Alamein, à la campagne de Tunisie en mai 1943 dans l'ACL de la 1 division française libre (1 DFL). Lorsque son unité est dans l'attente de participer à la campagne de la Libération, en plus de ses fonctions d'aumônier, le P. Duhautoy prend en charge les œuvres sociales, les loisirs, le sport et tout ce qui permet de maintenir le moral des hommes.

Duhautoy débarque en Italie le , et effectue la Campagne d'Italie en se portant toujours volontaire pour transporter les blessés nuit et jour, en première ligne. Il est souvent volontaire pour donner son sang, risquant parfois l'épuisement. Il est nommé en aumônier au 1 régiment de fusiliers marins (1 RFM), et reste toujours en première ligne, soutenant considérablement les combattants.

Il participe vers le au débarquement en Provence au sein du 1 RFM. Pendant toute la campagne de la Libération, jusqu'à la bataille des Vosges et à la bataille d'Alsace, il continue à exercer son office, et ramène les blessés. Confronté plusieurs fois directement aux ennemis, il réussit trois fois à ramener des prisonniers. Il est notamment cité pour son comportement depuis les combats de Ronchamp début jusqu'à ceux de Masevaux du 20 au . Il s'illustre encore aux combats du massif de l'Authion, du 9 au . Il est réputé être un magnifique entraîneur d'hommes. Il est créé Compagnon de la Libération par le décret du .

Après-guerre

Le P. Duhautoy est assimilé lieutenant de vaisseau à la fin de la guerre, en raison de son courage. Il part alors visiter les familles de chacun des morts de son régiment.

Il reprend ensuite sa mission de Père blanc, et retourne en en Ouganda. Il est au Malawi à partir de 1952, puis en Zambie à partir de 1975.

Joseph Duhautoy-Schuffenecker meurt le à Paris 13.

Hommages et distinctions

  • Officier de la Légion d'honneur ;
  • Compagnon de la Libération, par décret du  ;
  • Croix de guerre 1939-1945, avec trois citations ;
  • Médaille coloniale avec mentions « Ethiopie », « Libye », « Tunisie ».

Bibliographie

  • « Joseph Duhautoy-Schuffenecker », dans Vladimir Trouplin, Dictionnaire des compagnons de la Libération, Bordeaux, Elytis, .
  • « Joseph Duhautoy-Schuffenecker », dans Gérard Bardy, Les moines-soldats du Général, Place des Editeurs, .
  • Jean-Christophe Notin, 1061 compagnons: histoire des Compagnons de la Libération, Perrin, , 822 p. .

Voir aussi

Articles connexes

  • Appel du 18 Juin
  • Forces françaises libres
  • Liste des compagnons de la Libération
  • Pères blancs
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 17 Apr 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/joseph-duhautoy-schuffenecker
https://books.google.fr/books?id=TE4q9nG9uy8C&pg=PT98&lpg=PT98&dq=Joseph+Duhautoy+Schuffenecker&source=bl&ots=fTirZ9rpJy&sig=ACfU3U32DEdhj_Jn8wdSrW57O5BlcQoPAA&hl=fr
https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/1038-compagnons
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes