Quantcast
JB
Germany
27 views this week
Josef Bischoff

Josef Bischoff

German soldier and officer
The basics
Quick Facts
Intro German soldier and officer
A.K.A. Йозеф Бишоф
Countries Germany
Occupations Soldier Military officer
Gender male
Birth 14 July 1872 (Mostowice)
Death 12 December 1948 (Baden bei Wien)
Star sign Cancer
Education University of Wrocław
The details
Biography

Josef Bischoff, né le en province de Silésie (à Langenbrück, aujourd'hui Mostowice (en) en Pologne), mort le à Baden bei Wien en Autriche, est un officier allemand et un commandant de corps franc de la Baltique.

Biographie

Bischoff étudie à l'université de Breslau. Il intègre en 1891 la Studentenverbindung Corps Lusatia Breslau (de), troisième membre de sa famille à y prendre place. En janvier 1892, il intègre comme Avantageur (aspirant) l'Infanterie-Regiment „Keith“ (1. Oberschlesisches) Nr. 22 (régiment d'infanterie no 22 « Keith » (1er régiment de Haute-Silésie) à Gleiwitz, où il sert entre 1902 et 1909 au sein de la Schutztruppe en Afrique orientale allemande et au Sud-Ouest africain allemand, avec le grade d'Oberleutnant.

Il est promu major en 1913. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il a 42 ans. On l'affecte au Reserve-Infanterie-Regiment Nr. 60, attaché au commandant du bataillon. En mars 1916, il est nommé commandant du 1. Türkisches Kamelreiter-Regiment (1er régiment de chameliers turcs), qui lutte dans le Sinaï contre les forces arabes en révolte contre le pouvoir ottoman. Après guerre, Bischoff conserve pour cela de fortes attaches avec la Turquie et garde contact avec Atatürk.

À la fin de la Première Guerre mondiale, Bischoff s'engage dans les corps francs qui luttent pour la défense du Baltikum. Il commande la Brigade de fer, qui devient bientôt Division de fer et combat pour asseoir le pouvoir du Duché balte uni. Les combats sont très violents, et Bischoff lutte jusqu'au bout pour la défense de cette terre de colonisation allemande contre les aspirations indépendantistes des peuples baltes. Joignant ses forces à l'armée occidentale des volontaires de Bermondt-Avalov, il quitte toutefois le pays avant même l'armistice et les dernières défaites fin 1919.

De retour en Allemagne, Bischoff intègre les cercles d'extrême droite et s'implique en mars 1920 dans le putsch de Kapp, visant à renverser le régime démocratique de Weimar.

Après l'échec du putsch, Bischoff s'installe à Baden, en Autriche. Après l'arrivée au pouvoir en 1933-1934 d'Engelbert Dollfuß et la mise en place du régime austrofasciste de l'État fédéral autrichien (en), il retourne à Berlin. Il ne rentre à Baden qu'après l'Anschluss.

Bischoff, lors du Tannenbergtag de 1939, le 27 août, commémorant la victoire allemande de Tannenberg lors de la Première Guerre mondiale, il reçoit à titre honorifique (de) le grade d'Oberstleutnant.

Décorations

Prusse :

  • Ordre de la Couronne, 4e classe avec épées, 1908
  • Ordre de l'Aigle rouge, 4e classe avec épées, 1908
  • Dienstauszeichnung

Empire allemand :

  • Croix de fer, 2e et 1re classe, 1914
  • Pour le Mérite, le 30 juin 1918

République de Weimar :

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (de) Josef Bischoff, Die letzte Front : Geschichte der Eisernen Division im Baltikum 1919, Berlin,
  • (de) Rangliste der Königlich Preußischen Armee und des XIII. (Königlich Württembergischen) Armeekorps für 1914, Berlin, Ministère prussien de la guerre, Ernst Siegfried Mittler & Sohn, . 
  • (de) Bernhard Sauer, « Vom „Mythos eines ewigen Soldatentums“. Der Feldzug deutscher Freikorps im Baltikum im Jahre 1919 », Zeitschrift für Geschichtswissenschaft, vol. 10, no 43. Jg.,‎ (lire en ligne [PDF]).
  • (de) Karl-Friedrich Hildebrand et Christian Zweng, Die Ritter des Ordens Pour le Mérite des I. Weltkriegs, t. 1: A-G, Osnabrück, Biblio Verlag, (ISBN 3-7648-2505-7), p. 118–119

Liens externes

  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
The contents of this page are sourced from Wikipedia article. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
References
http://www.bernhard-sauer-historiker.de/Mythos_eines_ewigen_Soldatentums.pdf
http://www.bundesarchiv.de/aktenreichskanzlei/1919-1933/0000/adr/adrag/kap1_2/para2_171.html
https://de.wikipedia.org/wiki/Josef_Bischoff?oldid=87216515
https://de.wikipedia.org/wiki/Josef_Bischoff?action=history
https://lv.wikipedia.org/wiki/Jozefs_Bi%C5%A1ofs?oldid=1274182
https://lv.wikipedia.org/wiki/Jozefs_Bi%C5%A1ofs?action=history
arrow-left arrow-right arrow-up arrow-down instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube stumbleupon comments comments pandora gplay iheart tunein pandora gplay iheart tunein itunes