Quantcast
peoplepill id: joo-yoseop
JY
12 views today
36 views this week
Joo Yoseop

Joo Yoseop

South Korean writer
Joo Yoseop
The basics

Quick Facts

Intro South Korean writer
Was Writer
From South Korea North Korea Korea
Type Literature
Gender male
Birth 24 November 1902, Taedong, North Korea
Death 14 November 1972, Seoul, South Korea (aged 70 years)
Star sign Sagittarius
Education
Stanford University
The details (from wikipedia)

Biography

Ju Yo-seop (en hangeul : 주요섭, - 1972) est un écrivain sud-coréen.

Biographie

Ju Yo-seop est né à Pyongyang le en Corée (actuellement en Corée du Nord). Il a utilisé deux pseudonymes durant sa carrière, Yeosim et Yeosimsaeng. Il fréquente le lycée Soongsil et l'institut Aoyama à Tokyo avant d'obtenir un diplôme de l'université Hujiang à Shanghai. Il part ensuite aux États-Unis pour étudier à l'université Stanford. Il a passé une grande partie de la période coloniale en Chine et a enseigné pendant un certain temps à l'université Furen de Pékin. En 1943, refusant de coopérer avec l'invasion japonaise du continent, il quitte la Chine et retourne en Corée. Après la libération, il a travaillé en tant que rédacteur en chef du Korea Times, puis en tant que professeur à l'université Kyunghee, ainsi qu'en tant que secrétaire général et président du PEN Club en Corée. Il est décédé le .

Œuvre

La carrière littéraire de Ju Yo-seop commence avec la publication de sa nouvelle Le Pot brisé (Kkae-eojin hang-ari, 1921) dans le journal Les Nouvelles quotidiennes (Maeil Sinbo). Sa carrière d'écrivain peut être divisée en quatre étapes. Le premier cycle dure de 1921 à 1927 avec la publication de L'Assassinat (Sarin), et La Nourriture du chien (Gaebap). Durant cette période, il se concentre sur la vie difficile des classes défavorisées et des indigents. Il dresse ici un portrait réaliste de ces personnes évoluant en marge de la société avec une profonde humanité.

Dans la deuxième étape, qui se situe entre 1930 et 1937, les œuvres s'interrogent sur le sens à donner à la vie à travers des expériences plus générales : la réalisation et la frustration de l'amour, la trahison, la nostalgie, le comportement éthique et les conventions sociales. Deux de ses œuvres sont caractéristiques de cette période : La Mère et l'invité (Sarangbang sonnimgwa eomeoni) et Madame Anémone. La vision humaniste entrevue dans ses œuvres antérieures devient beaucoup plus prononcée durant cette période, qui traite le plus souvent d'histoires d'amours.

La troisième étape va de la libération jusqu'en 1958, Il publie des ouvrages tels que Le professeur et le profiteur (Daehak gyosuwa moribae) et Vingt-cinq ans (Isibonyeon). Ces récits contiennent une forte critique sociale et une analyse du chaos de l'après-libération en Corée. Ces récits démontrent la conscience sociale de l'auteur. Au cours de la dernière étape, il englobe des sujets plus universels dans ses récits, telles la mort et les valeurs humaines.

Lien interne

  • Keul Madang
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 18 Jun 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes