Quantcast
peoplepill id: jacob-kodji
JK
1 views today
1 views this week
The basics
Quick Facts
From Cameroon
Gender male
Birth 27 January 1960, Cameroon
Death 22 January 2017, Cameroon (aged 57 years)
The details
Biography

Jacob Kodji (né le à Mogodé, et mort le à Tchoffol) est un général de brigade camerounais de l'armée de terre.

Biographie

Au début des années 1970, Jacob Kodji achève ses études primaires et intègre le lycée de Mokolo qu'il fréquentera jusqu'au début des années 1980.

En 1983, il est admis à la formation d'officier à l'École militaire inter-armée (EMIA) de Yaoundé d'où il en sort sous-lieutenant spécialité artillerie, en 1985 à l'occasion du triomphe de la promotion « Rigueur et Moralisation ».

En 1987, il est promu lieutenant, puis capitaine quatre ans plus tard et en 1998, après des stages de perfectionnement entre autres au bataillon d'artillerie sol-sol de Nkongsamba ainsi qu'à l'étranger, il est élevé au grade de lieutenant-colonel.

En 2008, il est promu colonel et dirige en 2014 la 31 Brigade d’infanterie motorisée (BIM) dans la région de l'Adamaoua. L'année suivante, face à la montée en puissance du mouvement terroriste dénommé « Jama'atu Ahlis Sunna Lidda'Awati Wal-Jihad » (Groupe sunnite pour la prédication et le djihad) plus connu sous le nom de Boko Haram à l'Extrème-Nord du Cameroun, le haut commandement de l'armée camerounaise le choisit comme commandant de la 4 Région militaire interarmées (RMIA) dans sa région natale pour endiguer les incursions répétées de ce mouvement sur le territoire camerounais.

Sa proximité avec les hommes de troupes, son courage, et son habileté tant au commandement qu'au combat en font un officier supérieur à la fois respecté par les troupes et cité en exemple par la hiérarchie.

Fort de ses succès face à Boko Haram, il est promu par le Président de la République chef suprême des forces armées Paul Biya, au grade de général de brigade le 13 août 2015. Il est également porté à la tête de l'Opération Émergence 4 composée par les forces du Bataillon d’intervention rapide, l’élite de l’armée camerounaise, du Bataillon d’infanterie motorisé, du Bataillon d’artillerie, visant à repousser les combattants de Boko Haram hors du territoire camerounais. C'est ainsi que sous son commandement des centaines de combattants ont été neutralisé, des milliers de munitions saisies et des dizaines de bases arrière détruites.

Décès

Le 22 janvier 2017, l'hélicoptère des forces de défense camerounaise de type BEL 206 ayant à son bord le général de brigade Jacob Kodji, le colonel Alphonse Kameni, l’équipage composé du lieutenant Aurélien Tchinda, pilote, et du lieutenant Basile Souloukna Grassou, mécanicien, s'est écrasé à 18 h 45 dans la localité de Tchoffol (arrondissement de Bogo), département du Diamaré dans la Région de l’Extrême-Nord pendant qu’il rentrait d’une mission de reconnaissance en zone. Tous les occupants ont trouvé la mort.

The contents of this page are sourced from Wikipedia article. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
Reference sources
References
http://www.camer.be/44566/11:1/cameroun-jacob-kodji-lartilleur-qui-a-amoindri-boko-haram-cameroon.html
https://www.prc.cm/fr/actualites/actes/decrets/1401-forces-de-defense-cinq-nouveaux-generaux
http://www.cameroun24.net/actualite-cameroun-Lutte_contre_Boko_Haram_3A_la_phase_d_C3_A9cisive-1-1-29507.html
http://webdoc.rfi.fr/cameroun-boko-haram-nigeria-terreur-frontieres-jihadistes/
http://www.cameroon-info.net/article/cameroun-crash-dun-helicoptere-de-larmee-les-corps-du-general-jacob-kodji-et-des-280002.html
http://www.rfi.fr/afrique/20150313-traces-boko-haram-cameroun-nigeria-terreur-frontieres-webdocumentaire
arrow-left arrow-right arrow-up arrow-down instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube stumbleupon comments comments pandora gplay iheart tunein pandora gplay iheart tunein itunes