Quantcast
peoplepill id: henri-simon-dubuisson
HS
1 views today
1 views this week
Henri Simon-Dubuisson

Henri Simon-Dubuisson

Officier de marine français
Henri Simon-Dubuisson
The basics

Quick Facts

Intro Officier de marine français
Was Navy officer
From France
Type Military
Gender male
Birth 26 April 1912, Cherbourg, France
Death 1972, Caen, France (aged 59 years)
Star sign Taurus
Peoplepill ID henri-simon-dubuisson
The details (from wikipedia)

Biography

Henri Simon-Dubuisson, né le à Cherbourg (Manche) et mort le à Caen (Calvados), était un officier de marine français, compagnon de la Libération.

Biographie

Henri Simon-Dubuisson naît le à Cherbourg (Manche). Il est le fils de Charles Paul Frédéric Simon-Dubuisson (1889-), matelot, et Désirée Justine Émilie Le Baron (1889-1977).

Entre-deux-guerres

Il s'engage dans la marine en mai 1931. Du 12 au 20 mai, il est affecté au 1er Dépôt de Cherbourg. Le 20 mai, il embarque sur le Duguay-Trouin. Il y reste jusqu'au 24 septembre 1933, date à laquelle il embarque sur la Provence comme timonier, jusqu'au 18 juillet 1934. Durant l'année 1933, il est promu quartier-maître de 1ère classe.

Le 1er octobre 1934, il est nommé aspirant et entre à l'École des élèves officiers de marine. Il y reste deux ans, jusqu'au 1er octobre 1936, puis embarque sur la Jeanne d'Arc jusqu'au 1er octobre 1937. À cette date, il embarque sur la Lorraine jusqu'au 21 août 1938. Le 1er juin 1939, il est affecté au centre des sous-marins de Cherbourg.

Il est promu enseigne de vaisseau de 1re classe en 1939. Il sert alors sur le sous-marin Rubis comme troisième officier, sous le commandement du capitaine de corvette Georges Cabanier.

Seconde Guerre mondiale

Le 1er mai 1940, le Rubis est mis aux ordres de l'amirauté britannique et participe à la campagne de Norvège. Au retour de sa mission, le 12 juin, le Rubis rentre à sa base de Dundee (Écosse) et repart en mission. Quand il rentre, le 30 juin, l'équipage apprend la signature de l'armistice.

Lors de l'opération Catapult, les navires de guerre français sont saisis par les Britanniques. L'équipage du Rubis, eu égard aux services rendus, est laissé libre de choisir. En juillet, Henri Simon-Dubuisson, en même temps que le commandant et la quasi-totalité des cadres et de l'équipage, rejoint les Forces françaises libres.

En mai 1941, il devient officier en second, sous les ordres du lieutenant de vaisseau Henri Rousselot dont il est le beau-frère. Il prend part à de nombreuses actions de guerre avec le Rubis. Il reçoit deux citations pour « son calme, son sang-froid et sa parfaite connaissance du matériel de mine. »

En août 1941, le lieutenant de vaisseau Simon-Dubuisson prend part à une opération de mouillage de mines en Norvège. Durant celle-ci, le Rubis torpille un cargo finlandais, mais il est endommagé et rentre à Dundee avec difficulté, bénéficiant d'une couverture aérienne britannique et de l'aide de plusieurs navires d'escorte.

Durant une période de réparations du Rubis, Henri Simon-Dubuisson se marie à Dundee le avec une Britannique, Mary Ann Trower Marsh. Les réparations terminées, le Rubis repart en opération entre avril et fin septembre 1942. Il effectue deux missions de mouillage de mines en Norvège et trois dans le golfe de Gascogne.

En octobre 1942, le Rubis est en réparation. Henri Simon-Dubuisson quitte le bord pour prendre le commandement du sous-marin Minerve. Il le remet en état et le maintient en opérations malgré l'usure de ce vieux bâtiment.

En 1943, les sous-marins Curie (commandé par Pierre Sonneville) et Minerve quittent la Grande-Bretagne pour rejoindre la Méditerranée, car la libération de l'Afrique française du Nord (opération Torch) a enfin réglé le problème de l'approvisionnement des bâtiments FNFL en torpilles françaises. Cependant, quelques jours après son départ, le 10 octobre 1943, la Minerve est attaquée par erreur par un avion allié et gravement endommagée. Un projectile traverse la coque épaisse et le compartiment des moteurs électriques. Il y a trois morts à bord. Les avaries de la Minerve sont trop importantes pour que sa réparation puisse être envisagée et elle est désarmée en décembre. En janvier 1944, Henri Simon-Dubuisson prend le commandement d'un sous-marin tout neuf cédé par les Britanniques et baptisé la Doris, ex-HMS Vineyard. Celui-ci arrive trop tard pour pouvoir jouer un rôle quelconque avant la fin de la guerre.

En janvier 1945, Henri Simon-Dubuisson quitte le commandement de ce bâtiment, après plus de cinq ans ininterrompus d'opérations de guerre sous-marine.

Affecté au groupe des écoles de la marine comme professeur en 1946, le lieutenant de vaisseau Simon-Dubuisson est nommé en juin 1947 commandant du sous-marin 471 (Mille). Il quitte la Marine nationale un an plus tard, se retire à Dundee, où est restée son épouse britannique, et devient officier de la marine marchande britannique. Il navigue comme commandant de pétrolier de la compagnie Shell.

Henri Simon-Dubuisson meurt le 15 novembre 1972 à Caen (Calvados). Il est inhumé à Cherbourg.

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Compagnon de la Libération par décret du 17 novembre 1945
  • Croix de guerre 1939-1945 avec 2 citations
  • Distinguished Service Cross (Royaume-Uni) and Bar
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 18 Apr 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
https://gw.geneanet.org/alaintherache4?lang=fr&n=simon+dubuisson&nz=lerenard&oc=0&ocz=0&p=henri&pz=michel&type=fiche
https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/henri-simon-dubuisson
http://alamer.fr/index.php?A=2&B=954
https://www.wikimanche.fr/Henri_Simon-Dubuisson
http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=96525
https://www.lemonde.fr/archives/article/1972/11/20/mort-de-m-simqn-dubuiss0n-compagnon-de-la-liberation_2395704_1819218.html
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes