Quantcast
peoplepill id: cornil-guislain-jacobsen
CGJ
1 views today
1 views this week
Cornil Guislain Jacobsen

Cornil Guislain Jacobsen

Négociant, armateur et entrepreneur français
Cornil Guislain Jacobsen
The basics

Quick Facts

Intro Négociant, armateur et entrepreneur français
Was Shipowner Businessperson
From France
Type Business
Gender male
Birth 11 September 1709, Bourbourg, France
Death 19 March 1787 (aged 77 years)
Star sign Virgo
The details (from wikipedia)

Biography

Cornil Guislain Jacobsen de La Crosnière (1709-1787) est un négociant, armateur et entrepreneur français du XVIII siècle. Issu d'une famille néerlandaise implantée à Dunkerque au XVI siècle, il est entré dans l'histoire comme l'acteur décisif de l'assèchement des marais de l'île de Noirmoutier et de la mise en valeur de celle-ci. Il utilise des techniques inspirées de celles de ses ancêtres hollandais (pratique des polders) et de Flandre (usage des watringues), pour gagner de nouvelles terres cultivables. En parallèle, il s'intègre aux notabilités régionales et devient un personnage qui compte dans l'île. Ses descendants vont poursuivre son œuvre, contribuant à donner son visage actuel à Noirmoutier. Cornil Guislain Jacobsen joue un rôle essentiel dans la pérennité du célèbre passage du Gois, ses travaux lui valant à la fin de sa vie d'être anobli par Louis XVI.

Armes

Cornil Guislain Jacobsen va reprendre pour armes celles de la famille :

  • « D'azur à une fasce ondée d'or, portant en chef, un compas ouvert de même ». Ou les mêmes avec « en pointe, un sabre en pal ».
  • Devise : Wisslick Komelick (Force, Courage).

Famille

Cornil Guislain Jacobsen a pour ancêtres des Hollandais implantés au XVI siècle à Dunkerque. Les Jacobsen de Dunkerque s'illustrent en tant que capitaines de navires, notamment en tant que corsaires dunkerquois. Plusieurs d'entre eux sont entrés dans l'histoire à ce titre, dont le plus renommé Michel Jacobsen, vice-amiral de la flotte espagnole (l'Espagne possède la Flandre au XVI siècle) et son fils Jan Jacobsen, autre héros dunkerquois. Une des filles de Michel Jacobsen va en outre être la grand-mère du plus célèbre corsaire de Dunkerque, Jean Bart. Cornil Guislain Jacobsen descend en ligne directe de Michel Jacobsen.

Biographie

Cornil Guislain Jacobsen nait le à Bourbourg du second mariage de son père Cornil Jacobsen (1644-1711). Cornil, né à Dunkerque, est échevin de la ville et châtellenie de Bourbourg. Le , il épouse en secondes noces Louise Tellier de Beaulieu, il a 61 ans et son épouse 19. Cornil Guislain a deux ans lorsque son père décède en 1711.

Il fait des études à l'université de Louvain, envisage d'entrer dans l'église, mais se laisse persuader de se lancer dans le commerce, un ami de la famille finançant ses débuts.

Il arrive à Noirmoutier en 1737, sur les conseils de son financeur. Il profite des avantages fiscaux accordés aux habitants de l'île, et rapidement, par son talent, ses alliances, son activité, il s'intègre aux notables de l'île. Négociant, il traite des affaires sur un large périmètre (correspondants à Bordeaux, Nantes, Dunkerque,...), et devient armateur.

Aide major des milices garde-côtes de la capitainerie de l'île de Noirmoutier en 1743, aide-major d'une compagnie d'infanterie dans le même organisme en , il fait venir en 1755 de l'étranger des grains et sauve la population locale de la disette.

Cornil Guislain Jacobsen est encore l'armateur d'une corvette Le Duc de Bourbon, en hommage au duc de Bourbon propriétaire de Noirmoutier, navire dont les campagnes militaires pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763) ont ajouté à son prestige'.

Il construit entre 1761 et 1766 l'hôtel Jacobsen qui demeure de nos jours l'immeuble le plus important de Noirmoutier et qui est classé monument historique depuis 2013, acheté et restauré par la Communauté de Communes de l'île de Noirmoutier et visible en ligne.

Doté de la propriété de l'île de la Crosnière, il entreprend à la fin de sa vie des démarches pour accéder à la noblesse. À cette fin, le , il fait constater par acte notarié, qu'il possède chez lui deux tableaux, décrits par Émile Mancel, représentant l'un, le célèbre et prestigieux marin dunkerquois Michel Jacobsen, son ancêtre qui était noble, et l'autre, l'épouse de celui-ci, née Weus. Il récidive en , à propos de tableaux, à nouveau décrits par Émile Mancel, se trouvant à Dunkerque, représentant la descendance de Michel Jacobsen.

Il meurt le , à l'âge de 77 ans, et selon ses volontés, est inhumé dans la nouvelle paroisse de La Crosnière le . Des lettres d'anoblissement signées par Louis XVI, antidatées du pour prendre effet avant son décès, sont prises pour le distinguer'.

Défricheur à Noirmoutier

Cornil Guislain Jacobsen s'associe avec deux familles locales, les Joubert des Ouches et les Joly du Berceau, dont un membre deviendra son gendre, pour agrandir les terres cultivables de l'île. Il entreprend alors de grandes actions d'assèchement et de défrichement des marais, utilisant l'expérience des insulaires mais probablement également celle de ses ancêtres néerlandais (création de polders) et flamands (action des watringues). Les premières actions de ce type débutent en 1745, huit ans après son arrivée, en association avec Joubert des Ouches, en obtenant une importante concession sur des terres à mettre en valeur sur l'île mais aussi sur le continent.

Il entreprend sa grande œuvre à partir de 1760 : il impulse le dessèchement terminé en 1767, de l'île de la Crosnière, commune actuelle de Beauvoir-sur-Mer, gagnée sur la mer et remarquable par sa fertilité. Pour cette action, il mobilise 1100 hommes venus de 17 paroisses du continent. L'érection du site, où il a fait construire plusieurs maisons, en paroisse, avec une église (paroisse de Notre-Dame-de-Pé), et un presbytère, tous deux détruits en 1793, en 1772 accroit le prestige de Cornil Guislain. Il fait construire une digue de 10 000 mètres sur le terrain conquis sur la mer. Cette double action de dessèchement et défrichement contribue à la fortune de la famille.

La mise à sec de la Crosnière va assurer la pérennité du fameux passage du Gois. Cornil Guislain Jacobsen est l'homme qui a permis de faire communiquer définitivement l'île de Noirmoutier avec le continent à marée basse : il est le premier à tenter le passage avec des guides, sa fille Victoire Élisabeth le franchira en voiture.

En , le prince de Condé obtient du roi Louis XV la propriété du terrain gagné sur la mer et il la rétrocède en avril à Cornil Guislain.

Mariage et descendance

Cornil Guislain Jacobsen épouse le à Noirmoutier-en-l'Île Suzanne Élisabeth Cormerye ou Cormery (1720-1752), fille du major de la capitainerie.

Six enfants sont nés du mariage, a priori à Noirmoutier-en-l'Île, dont un mort en bas-âge :

  • Suzanne Louise Élisabeth Jacobsen (1744-1773) se marie à Nantes en avec Jacques Augustin ou Louis Joly du Berceau, (1736-1770), enseigne de vaisseau de la Compagnie des Indes, subdélégué de l'intendant à Noirmoutier, sans postérité (le mari meurt six jours après le mariage).
  • Jeanne Marie ou Marie Jeanne Jacobsen (1745-1816) épouse en Jean-François Doré, négociant, armateur à Nantes.
  • Gabrielle Angélique Jacobsen, née en 1747, prend alliance en avec François Laurent Lamandé, ingénieur de la généralité de Rouen, dont postérité.
  • Victoire Élisabeth Jacobsen, se marie avec Charles Mourain de L'Herbaudière, subdélégué de l'intendant à Noirmoutier. Elle meurt de même que son mari sur l'échafaud en 1794, au moment de la Terreur. Elle est probablement la M Mourain de L'Herbaudière qui offre l'hospitalité de la maison Jacobsen au généralissime vendéen Maurice d'Elbée à la fin de 1793, peu de jours avant l'exécution de celui-ci à Noirmoutier par les républicains.
  • Jean Corneille Jacobsen (1750-1834), qui va poursuivre le travail commencé par son père, et va lui aussi considérablement augmenter l'étendue des terres rendues cultivables, sera maire de Noirmoutier-en-l'Île, conseiller général de la Vendée et distingué pour ses contributions à la prospérité de l'île en étant notamment élevé chevalier de l'ordre royal de la Légion d'honneur pour prendre date du .

Hommages

  • À Noirmoutier-en-l'Île, une jetée porte le nom de Jacobsen, chaussée Jacobsen, à l'origine une digue construite par Jean Corneille Jacobsen avec une stèle en l'honneur de Cornil Guislain Jacobsen.

Articles connexes

  • Bourbourg
  • Île de Noirmoutier
  • Noirmoutier-en-l'Île
  • Passage du Gois

Bibliographie

  • Victor Derode, « Quelques mots sur les Jacobsen », dans Mémoire de la Société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, 1857, Dunkerque, 1858, p. 65 à 81, lire en ligne.
  • Émile Mancel, «  Les Jacobsen, (1200-1901) », dans Bulletin de l'Union Faulconnier, Dunkerque, 1902, pp. 299-352, lire en ligne.
  • Charles Poplimont, La France héraldique, Tome V, Paris, 1874, lire en ligne.
  • Jean-Chrétien-Ferdinand Hœfer, Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Volume 26, 1852, pp.200-201.
  • Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne, Tome XX, Paris 1858, p. 464, lire en ligne.
  • « Les Jacobsen, preneurs de terres à Noirmoutier », sur le site des Archives départementales de la Vendée, lire en ligne.
  • « Amis de l'Ile de Noirmoutier : Papiers de la famille Jacobsen », sur le site des Archives départementales de la Vendée, lire en ligne.
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 23 Feb 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
From our partners
Sponsored
Reference sources
References
https://books.google.fr/books?id=GtyaCgAAQBAJ&pg=PA287&dq=Jacobsen+Noirmoutier&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjVnc-5rPDgAhWpzYUKHRggDOwQ6AEIRjAG#v=onepage&q=Jacobsen%20Noirmoutier&f=false
https://books.google.fr/books?id=F9NYDwAAQBAJ&pg=PT79&dq=jacobsen+noirmoutier&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi3o-nkh9_gAhW2BGMBHdJsD7sQ6AEIPDAE#v=onepage&q=jacobsen%20noirmoutier&f=false
http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA85000053
http://www.cdc-iledenoirmoutier.com/les-projets-culturels/lhotel-jacobsen
https://monumentum.fr/hotel-jacobsen-pa85000053.html
https://books.google.fr/books?id=fTJNAAAAMAAJ&pg=PA99&dq=Jacobsen+Noirmoutier
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4060887.r=jacobsen%20noirmoutier?rk=21459;2
http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH091/PG/FRDAFAN83_OL1339055v001.htm
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5729478c
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5743344x.r=Jacobsen%20Dunkerque?rk=214593;2
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54151412.r=jacobsen%20noirmoutier?rk=21459;2
https://books.google.fr/books?id=FwE_AAAAcAAJ&pg=PA464&dq=Jacobsen+Noirmoutier&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjNzfvVuvDgAhXPxoUKHSBaCPM4HhDoAQguMAE#v=onepage&q=Jacobsen%20Noirmoutier&f=false
http://www.archives.vendee.fr/Connaitre-les-Archives/Actualites-archivees2/2016/Les-Jacobsen-preneurs-de-terres-a-Noirmoutier-.-Une-nouvelle-version-de-l-inventaire-des-archives-familiales
http://recherche-archives.vendee.fr/archives/fonds/FRAD085_AAIN1DET6D
arrow-left arrow-right instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube pandora tunein iheart itunes