Quantcast
peoplepill id: albert-cremieux
AC
1 views today
1 views this week
Albert Crémieux

Albert Crémieux

French editor
Albert Crémieux
The basics

Quick Facts

Intro French editor
Was Editor Teacher Historian Educator Politician
From France
Type Academia Journalism Social science Politics
Gender male
Birth 5 April 1885, 17th arrondissement of Paris, Paris, Seine, France
Death 5 August 1954, Neuilly-sur-Seine, Hauts-de-Seine, Île-de-France, France (aged 69 years)
Star sign AriesAries
Education
University of Paris 1 Pantheon-Sorbonne
Awards
Knight of the Legion of Honour  
The details

Biography

Albert Crémieux, né le dans le 17 arrondissement de Paris, mort le à Neuilly-sur-Seine; intellectuel français d'origine juive, historien, codirecteur des éditions Rieder (1913-1932), directeur de la revue Europe (1924-1932), éducateur et directeur d'école.

Éléments biographiques

Avant la Première Guerre

Né Isaac Albert Crémieux, le dans le 17 arrondissement de Paris, Albert Crémieux est le fils d’Abraham Crémieux (1854-1894) et Régine Carcassonne.

Les familles Crémieux et Carcassonne sont des familles juives, descendants des juifs du pape du Comtat Venaissin, mais Albert est élevé en dehors de toute préoccupation religieuse. Il reçoit en conséquence une formation humaniste et laïque. Albert Crémieux habite à Nîmes jusqu’au décès de son père, en 1894, puis à Paris où il fait ses études secondaires au lycée Janson-de-Sailly. À partir de 1902, il poursuit des études d’histoire à la Sorbonne. À cette époque, il fait deux rencontres déterminantes : Jean-Richard Bloch qu’il rencontre à la Sorbonne et avec qui il se lia d’une profonde amitié, et Charles Péguy grâce à ses beaux-frères Émile et Henri Boivin. Ces deux rencontres le poussent à participer plus directement à la vie intellectuelle de son époque. En 1908, il est reçu 8 à l’agrégation et en 1911 soutient sa thèse (docteur ès lettres).

Il se marie le , à Paris, avec sa cousine Suzanne Carcassonne. Ils n'auront pas d'enfants.

En 1911, il entre, grâce à Pierre Caron, dans la société d’édition « Édouard Cornély & C », qui en , cède son fonds à l’un de ses principaux employés, Frédéric Rieder (1875-1933). Pierre Caron et Albert Crémieux deviennent les directeurs éditoriaux de la « Librairie F. Rieder & C ». Albert Crémieux fait alors publier par la librairie la revue de Jean-Richard Bloch, L’Effort Libre.

Première Guerre

En 1914, Albert Crémieux est mobilisé ainsi que son frère cadet Lucien. Il est blessé en 1915, reçoit deux citations et est décoré de la Médaille militaire. Il est libéré à l'armistice avec le grade de Sous-Lieutenant (il sera promu au grade de lieutenant de réserve en 1926), et est nommé chevalier de la Légion d'honneur, à titre militaire, en 1930.

Albert Crémieux sort du conflit profondément pacifiste et s’enthousiasme pour la révolution russe.

Entre les deux Guerres

Il s'installe à la place Saint-Michel à Paris.

Il devient, avec Jean-Richard Bloch, jusqu'en 1932, le codirecteur des éditions Rieder.

En 1918, il reprend ses fonctions à la librairie, qui publie, entre autres, de nombreux auteurs de gauche et pacifistes. Il s’entoure de Jean-Richard Bloch et Léon Bazalgette, directeurs de collection.

En 1922, malgré les difficultés, il participe à la création de la revue Europe, inspirée par Romain Rolland. Le premier numéro paraît le . Il y collabore régulièrement. Les problèmes que pose le secrétariat de rédaction de René Arcos et Paul Colin l’obligent à devenir le directeur de la revue en .

Il crée une collection Judaïsme, dont Edmond Fleg devient un des directeurs.

En 1927, sa fonction est vivement contestée par Romain Rolland qui critique le contenu de la revue. N’arrivant pas à imposer son autorité, il en laisse alors la direction effective à Jacques Robertfrance puis à Jean Guéhenno.

Dans le même temps, les difficultés commerciales de la maison d’édition l’obligent à partager la direction avec de nouveaux associés, avant de leur céder la totalité de la librairie en 1932.

En , il quitte la direction d’Europe, dans l’indifférence générale, et perd de vue Jean-Richard Bloch.

Ruiné, il part avec son épouse à Autouillet, où Suzanne Crémieux possède une maison, seul bien laissé par leurs créanciers.

Il fonde, en collaboration avec sa femme Suzanne, un cours privé à Autouillet. Pendant la guerre, protégé par la bienveillance des villageois, il poursuit ses activités sous le nom de Croet. Son école accueille alors des réfugiés et des enfants de résistants.

Après la Seconde Guerre

Élu maire d’Autouillet en 1945, il abandonne ses fonctions en 1946.

En 1948, à la demande de Suzanne Aron, il devient le premier directeur de l'École Yabné. L'enseignement juif qui lui est étranger, est dirigé successivement par Simon Blau et le rabbin Adrien Guttel, qui lui succédera à la direction de l'école, après son décès en 1954.

Il décède le au 50 avenue du Roule à Neuilly, en Île-de-France.

Bibliographie

Œuvres d'Albert Crémieux

  • La Révolution de Février. Étude critique. Les journées des 21, 22, 23 et , Paris, Librairie Édouard Cornély et C, coll. « Bibliothèque d’histoire moderne », n 13, 1912.
  • La censure en 1820 et 1821 sur la presse politique et la résistance libérale, Librairie Édouard Cornély et C, coll. « Bibliothèque d’histoire moderne », n 14, 1912
  • Daubigny par Jean Laran ; avec la collaboration d'Albert Crémieux , 1923.
  • La Révolution de 1848, dans Histoire des révolutions, de Cromwell à Franco, Gallimard, 1938.

Sources

  • Biographie d'Albert Crémieux sur le Maitron Dictionnaire Biographique, par Marie-Cécile Bouju
  • Un beau visage à tous sens, choix de lettres de Romain Rolland, Cahier Romain Rolland n 17, Albin Michel, 1967.
The contents of this page are sourced from Wikipedia article on 04 Jul 2020. The contents are available under the CC BY-SA 4.0 license.
comments so far.
Comments
Reference sources
References
http://www.abebooks.fr/rechercher-livre/auteur/albert-cremieux/page-1/Europe
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/
http://viaf.org/viaf/293936063
http://isni.org/isni/0000000399504999
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb118206133
http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb118206133
http://viaf.org/processed/NUKAT%7Cn2006109810
http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=theses-record/610
arrow-left arrow-right arrow-up arrow-down instagram whatsapp myspace quora soundcloud spotify tumblr vk website youtube stumbleupon comments comments pandora gplay iheart tunein pandora gplay iheart tunein itunes